Coupe du monde de rugby : « Il a pété un plomb, point ! »… Et Vahaamahina entraîna le XV de France dans sa chute

Sebastien Vahaamahina, quittant le terrain après son expulsion — Aaron Favila/AP/SIPA

De notre envoyé spécial au Japon,

Le peuple français est présentement divisé en deux clans : ceux qui pensent que Sébastien Vahaamahina est le David Ginola du rugby, et ceux qui le voient en Zinedine Zidane de l’ovalie. Nous, on dit qu’il y a un peu des deux dans le coup de coude du Clermontois : la punition collective de 1993 et l’incompréhension de 2006. On a d’ailleurs cherché à savoir si l’auteur du geste, sanctionné d’un carton rouge peu après la mi-temps, avait été provoqué par un ou des Gallois avant de dégoupiller. « Il faudra lui poser la question », nous répondent Penaud et Poirot en zone mixte.

Évidemment, « Vahaa » ne passera pas devant les journalistes, ce qui peut se comprendre. Imaginez le truc : vous venez de plomber le match de votre équipe, envoyé à la retraite Guirado et Picamoles, et brisé les espoirs des supporters. Derrière, une horde de journalistes n’attend qu’une chose, vous cuisiner. Logique de passer son tour. Pas d’explication publique, et forcément aucune piste concernant d’éventuelles circonstances atténuantes. On laisse donc au bonhomme le bénéfice du doute mais on s’autorise aussi à penser que ce coup de MMA​ n’est rien d’autre que le fruit d’une coupure de courant au dernier étage étant donné qu’il n’en est pas à son premier coup d’éclat. De son côté, la victime, Aaron Wainwright, cherche encore à comprendre :

« Je ne sais pas [pourquoi Vahaamahina l’a frappé]. J’étais dans le maul et il m’a attrapé pour démarrer. J’essayais d’attirer l’attention de l’arbitre alors qu’il me tirait (ce premier geste était déjà répréhensible). Ensuite le coude est arrivé et j’ai été un peu surpris que l’arbitre ne le voie pas. Heureusement, l’arbitre vidéo l’a signalé. »

On va rapidement passer sur la version de Guirado et Brunel, premiers interrogés sur la question, pour qui il s’agit tout simplement « d’un mauvais réflexe ». Peut-être n’ont-ils pas eu les mêmes images que nous. Sur le grand écran du stade d’Oita, ça semble clair : Vahaamahina a envie de se défouler sur le Gallois donc il se défoule. Point. Et puis en général, on n’a pas de remords à ressentir ni d’excuses à formuler pour un « mauvais réflexe ».

Or, selon ses coéquipiers présents en zone mixte, il « s’en voulait et s’est excusé auprès de l’équipe ». Camille Lopez, langue déliée : « Comment Vahaa l’explique ? Il a pété un plomb, point ! Il nous a parlé à tous. » Bernard Le Roux embraye : « tout le monde fait une ou deux fautes comme ça dans sa carrière. C’est bête, c’est stupide mais ça reste mon pote. C’est très compliqué pour lui, il va passer une ou deux semaines dures. » Au moins. Vu comme les enfers se sont déchaînés sur les réseaux après l’expulsion, on lui déconseille vivement de googler son nom jusqu’à nouvel ordre.

« C’est pas ta faute. C’est pas ta faute. C’est pas ta faute. »

Le procès s’arrête là, pas l’uchronie : et s’il n’avait pas craqué, et si ce coup n’avait jamais existé, et si nous étions restés à 15 contre 15, « la meilleure équipe », pour paraphraser Warren Gatland aurait-elle gagné ? « Ce carton rouge nous met dans le désordre, disait à chaud Guirado au micro de TF1. On n’arrive pas à reprendre le fil du match. Je suis déçu car sur la première mi-temps, on les a éteints. » Pour les autres, c’est plus nuancé. Camille Lopez, alias Robin Williams dans Will Hunting : « en aucun cas ce n’est de sa faute. C’est un fait de jeu, ça fait partie de l’histoire du rugby. Malgré ce rouge on est encore dans le match, on a encore des occasions. On n’a pas su marquer », poursuit Lopez.

L’ouvreur est bien placé pour parler, lui dont la tentative de drop a cette fois échoué à droite des poteaux. Trois points « qui nous auraient permis de basculer », comme le regrette le vice-capitaine Jefferson Poirot. « On sentait les Gallois inquiets, et je pense que si on passe à plus de sept points, très honnêtement le match est fini. A 14 ou à 15. »

Sport

Coupe du monde de rugby: Sayonara! Le XV de France s’incline d’un coude contre les Gallois et est éliminé du Mondial

2 partages