Coupe du monde de rugby 2023: L’Espagne va-t-elle perdre sa qualification sur tapis vert ?

Le 13 mars dernier, le XV d’Espagne battait le Portugal (33-28) à Madrid, et se qualifiait pour la Coupe du monde 2023​ en France, la seconde de son histoire après 1999. Mais la joie du petit « mundillo » du rugby outre-Pyrénées – dont la performance a exceptionnellement fait la une du quotidien sportif Marca – a laissé place au doute.

Lundi, World Rugby a annoncé l’ouverture d’une enquête après avoir été « informé d’une violation potentielle concernant un membre de l’équipe nationale senior masculine espagnole » « Après avoir procédé à une première enquête, la fédération internationale estime qu’un réexamen formel indépendant est justifié », a poursuivi l’instance, selon laquelle la Fédération espagnole de rugby a coopéré pleinement tout au long de l’enquête initiale.

Selon les médias locaux, le pilier Gavin van den Berg, né en Afrique du Sud mais qui évolue en Espagne depuis 2018, serait visé. Il avait été aligné à deux reprises face aux Pays-Bas (victoires 43-0 en 2020 et 52-7 en 2021), lors du Tournoi B, qualificatif pour le Mondial 2023. Mais il n’aurait pas effectué les trois ans sans interruption nécessaires pour être éligible, selon le règlement World Rugby.

L’Espagne déjà sanctionnée pour la même raison en 2018

En 2018, l’Espagne, la Roumanie et la Belgique avaient déjà été sanctionnées pour avoir utilisé des joueurs inéligibles, permettant à la Russie de participer au Mondial 2019 au Japon.