Coupe du monde de rugby 2019 : « Je s’appelle Groot », la réponse totalement lunaire de Lauret face à la presse

Visiblement, Wenceslas Lauret est fan des « Gardiens de la Galaxie ». — FRANCK FIFE / AFP

Déjà qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde de rugby après sa drôle de victoire face aux Tonga dimanche, l’équipe de France de rugby est heureuse d’avoir déjoué les pronostics d’une partie de la presse sportive qui imaginait possiblement une élimination prématurée du XV dès les phases de poule.

Certains joueurs, obligés de respecter le protocole de World Rugby de passer devant la presse après la rencontre, n’ont pas fait semblant de les snober dans les grandes largeurs. C’était particulièrement le cas de Wenceslas Lauret, qui n’a jamais caché qu’il n’était pas fan de cet exercice médiatique. Tout au long de son passage devant la presse, le joueur du Racing 92 n’a opposé qu’une seule réponse, totalement What the fuck : « Je s’appelle Groot ».

Faisant référence à l’unique réplique de Groot, un personnage des Gardiens de la galaxie doublé au cinéma par Vin Diesel, Lauret a plusieurs fois éclaté de rire devant un parterre de journalistes interloqués par ce drôle de comportement. Si certains journalistes n’ont pas apprécié l’attitude du troisième ligne aile, notre envoyé spécial au Japon, lui, préfère y voir une vanne maladroite sur laquelle il ne sert à rien de s’arrêter.

Sport

Coupe du monde de rugby 2019 : L’arrivée d’un typhon dans le sud du Japon menace la tenue de deux matchs

Sport

Coupe du monde de rugby: « Il faut le jouer à fond! »… Même qualifié, le XV de France ne veut pas passer à côté du crunch

26 partages