Coupe du monde 2022 : L’Algérie demande à rejouer son barrage retour contre le Cameroun à cause d’« un arbitrage scandaleux »

La rumeur montait depuis plusieurs heures. C’est désormais une information. La Fédération algérienne de football (FAF) a demandé officiellement ce jeudi à la FIFA de rejouer son match de barrage retour  pour la Coupe du monde, perdu dans les dernières secondes par les Fennecs face  au Cameroun, mardi à Blida (1-2 après prolongations).

Dans un communiqué publié sur son site Internet, la FAF indique avoir introduit ce recours « à l’encontre de l’arbitrage scandaleux ayant faussé le résultat » de cette rencontre. La défaite a précipité l’élimination de l’Algérie,  pourtant victorieuse à l’aller (0-1), et qualifié le Cameroun pour le prochain Mondial au Qatar.

Une enquête réclamée sur l’arbitrage

« La FAF est déterminée à user de l’ensemble des voies légalement permises pour se faire rétablir dans ses droits et rejouer la rencontre dans des conditions garantissant l’honnêteté et la partialité de l’arbitrage », poursuit le texte. « La FAF demande également l’ouverture d’une enquête par les organes de la FIFA pour faire toute la lumière sur l’arbitrage du match. »

Depuis le coup de sifflet final, de nombreux fans algériens protestent sur les réseaux sociaux contre les décisions de l’arbitre gambien Bakary Gassama, coupable à leurs yeux d’avoir avantagé les Lions indomptables.

Une démarche sans doute vaine

Ce recours a toutefois peu de chances d’être entendu, si l’on en croit l’International Football Association Board (IFAB), qui supervise les règlements. Selon la loi 5 (alinéa 2) de l’IFAB, « les décisions de l’arbitre sur des faits en relation avec le jeu sont définitives, y compris la validation d’un but et le résultat du match ». Par ailleurs, d’après la même source « les décisions de l’arbitre et de tous les autres officiels de match doivent toujours être respectées ».