Coupe du monde 2022 : Gianni Infantino devait être filmé au moins une fois par match (mais sans son téléphone)

Filmer le président de la FIFA Gianni Infantino au moins une fois par match, mais pas quand il utilise son téléphone, et avec des plans au-dessus des genoux lorsqu’il est assis au côté d’un dignitaire local, pour respecter les « sensibilités culturelles ». Telles étaient les consignes abracadabrantesques données aux équipes télévisées chargées de retransmettre les rencontres de la Coupe du monde au Qatar, a indiqué The Times, jeudi.

Selon le quotidien britannique, ces ordres délivrés par mail émanaient de Host Broadcast Service (HBS), société basée en Suisse possédant des bureaux à Boulogne-Billancourt, mandatée par la FIFA pour produire les images du Mondial retransmises ensuite par les télévisions du monde entier.

The Times indique aussi qu’une fois au moins, des images d’Infantino avec son téléphone ont été diffusées, ce qui a valu une réprimande au responsable de la diffusion du match. Le patron du football planétaire a réussi à assister, au moins en partie, aux 64 matchs de la Coupe du monde. Un « exploit » à relativiser de par la taille du Qatar.

Les VIP traités spécialement par les télés

Interrogés, la FIFA et HBS ont refusé de s’exprimer, mais les demandes concernant la manière de filmer les VIP pendant de grands événements sportifs ne sont pas spécifiques à la FIFA, rappelle le journal anglais. Cependant, cette histoire ne va certainement pas redorer le blason de Gianni Infantino, pas loin de faire passer son prédécesseur Sepp Blatter pour un parangon d’humilité.