Coupe du monde 2022 : Débat sur la météo et grosse frayeur pour Giroud… Le journal des Bleus

De notre envoyé spécial à Doha,

Les traditions se perdent… Alors qu’on était censé démarrer le fameux Journal-des-Bleus-que-le-monde-nous-envie dès jeudi, au lendemain de l’arrivée de l’équipe de France au Qatar, le planning chargé de ce Mondial What The Fuck version Infantino en a décidé autrement. Nous le pardonnerez-vous un jour ? Mais soyez rassurés, la machine est lancée et vous pourrez désormais déguster chaque matin l’actualité de vos joueurs préférés.

L’école française de Doha invitée à l’entraînement

Ce qu’a oublié de dire feu Jacques Martin, c’est que si les enfants sont formidables, ils n’en restent pas moins BRUYAAAAAAANTS. Invités à assister au premier entraînement de l’équipe de France, jeudi soir, une centaine de gamins de l’école française Voltaire de Doha ont mis le feu au stade Al Saad, dans la banlieue est de Doha. Au programme, des chants, des cris aigus et beaucoup de sourires. On aurait bien aimé aller récolter leurs impressions mais ils étaient installés dans les gradins en face de la tribune de presse. La prochaine fois, promis.

Benzema et Varane font (encore) bande à part

Arrivés à Clairefontaine avec l’étiquette de blessé thermocollée sur le front, Karim Benzema et Raphaël Varane n’ont pas pris part à la séance collective jeudi soir. Après un petit échauffement balle aux pieds avec le reste du troupeau, les deux hommes ont bifurqué sur le bord de la touche pour des exercices personnalisés avec Cyril Moine, le préparateur physique des Bleus.

La frayeur Olivier Giroud

Deux jours après le forfait de Christopher Nkunku et trois après celui de Presnel Kimpembe, on a sué à grosses gouttes en voyant Olivier Giroud s’effondrer sur la pelouse, retirer sa godasse et se prendre le pied avec les deux mains après une frappe anodine. Plus de peur que de mal finalement pour le vieux loubard de l’équipe de France, puisque celui-ci s’est relevé assez vite et a pu terminer la séance sans gêne apparente.

Chaud, pas chaud, le débat est ouvert

Deux salles, deux ambiances en conférence de presse jeudi. Interrogés tour à tour sur les conditions météo au Qatar, Olivier Giroud et Aurélien Tchouaméni ont donné deux réponses opposées. Pour le premier « c’est une chaleur assez étouffante » tandis que du côté du Madrilène, on s’attendait « à pire » et on est « agréablement surpris ». Et puisqu’on nous demande notre avis (non), on va le donner : les 30° de moyenne sont plus supportables que la fournaise de Munich ou de Budapest l’été dernier à l’Euro.

Le programme du jour

Comme ça sera le cas chaque jour tout au long du Mondial, deux joueurs de l’équipe de France se présenteront en conférence de presse vendredi (à 10 heures, heure française). Après Giroud et Tchouaméni, c’est au tour de Lucas Hernandez et d’Adrien Rabiot de passer au tableau. Les Bleus s’entraîneront ensuite au stade Al Saad sur les coups de 19 heures.