Coupe du monde 2022 : C’est officiel, Karim Benzema déclare forfait (et nous avec)

De notre envoyé spécial à Doha,

Dimanche, 1h27 du matin à Doha/samedi, 23h37 à Paris. On était en pleine recherche Google « comment soigner une cuisse en trois jours ? », « placenta de cheval », « Didier Raoult », quand la nouvelle est tombée dans le groupe WhatsApp des journalistes suiveurs de l’équipe de France au Qatar. Comme un ultime coup de poignard dans une pré-Coupe du monde déjà bien dégueulassée par les forfaits de Pogba, Kanté, Maignan, Kimpembe et Nkunku : « Karim Benzema forfait pour la Coupe du Monde. Touché au quadriceps de la cuisse gauche, l’attaquant du Real Madrid est contraint de renoncer à participer au Mondial. »

La suite du communiqué nous en dit plus : « Karim Benzema a été contraint d’écourter la séance d’entraînement collective (samedi), après avoir ressenti une douleur au niveau du quadriceps de la cuisse gauche. Il est allé passer une IRM dans un établissement hospitalier de Doha, qui a malheureusement confirmé une lésion du droit fémoral, qui nécessitera un délai de convalescence de trois semaines. Après avoir échangé avec le Dr Franck Le Gall puis l’attaquant du Real Madrid, Didier Deschamps a acté le forfait de Karim Benzema pour la Coupe du Monde. »

« De ma vie, je n’ai jamais abandonné mais ce soir, il faut que je pense à l’équipe comme je l’ai toujours fait alors la raison me dit de laisser ma place à quelqu’un qui pourra aider notre groupe à faire une belle Coupe du monde, a écrit le Madrilène sur Instagram. Merci pour tous vos messages de soutien. »

Un attaquant en renfort d’ici lundi ?

« Je suis extrêmement triste pour Karim qui avait fait de cette Coupe du Monde un objectif majeur. Malgré ce nouveau coup dur pour l’Equipe de France, j’ai toute confiance en mon groupe. Nous allons tout faire pour relever l’immense défi qui nous attend », a déclaré Didier Deschamps dans la foulée de l’annonce. Un sélectionneur qui risque de ne pas beaucoup dormir d’ici au match contre l’Australie, tant le départ de KBNueve risque de bouleverser ses plans stratégiques. On ne joue fatalement pas de la même façon avec ou sans le Ballon d’or/meilleur attaquant de la planète sur les douze derniers mois.

Reste à savoir si Deschamps va faire appel à un nouvel élément pour remplacer l’irremplaçable. Il a jusqu’à lundi pour le faire, veille du match contre les « Socceroos » australiens. Outre ce point d’interrogation, on peut aussi se demander comment le groupe va réagir à cette catastrophe sportive. Pourra-t-il mentalement s’en relever ou faut-il déjà réserver les billets retour ? Les paris sont ouverts. On souhaite en tout cas bonne chance au sélectionneur pour réussir à remobiliser ses troupes après ça.