Coupe du monde 2022 : Alors, on en pense quoi du groupe de l’équipe de France ? (Spoiler alert : miaou)

Sniff, sniff, vous ne sentez pas ? Il y a que nous où ce tirage au sort des groupes de la Coupe du monde 2022 a comme un sacré fumet de 2018 pour  l’équipe de France ? En héritant du Danemark et (fort) possiblement de l’Australie ou du Pérou – car on voit mal la Nouvelle-Zélande passer le cut des barrages –, les Bleus vont donc se retrouver à affronter deux des trois équipes avec lesquelles ils avaient déjà croisé le fer en Russie. Niveau originalité, vous avouerez que ça se pose là…

Heureusement que la Tunisie de Wahbi Khazri est là pour apporter une touche de fraîcheur à ce gros déjà vu. Interrogé dans la foulée du tirage sur RMC, le Stéphanois était aux anges : « J’en parlais avec ma femme et mes frères, c’est ce que je souhaitais, a-t-il déclaré à nos confrères​. Je suis super content. Ce sont les favoris, nous, on en est loin. Mais en jouant dans le championnat de France, en ayant grandi ici, c’est le rêve de beaucoup de joueurs de les affronter en Coupe du monde. C’est un rêve qui va se réaliser j’espère. »

Le grand retour de « l’animal de compagnie » de DD

On a beau être un chouïa blasé par ce tirage au sort, satisfaisons-nous au moins du retour de la chatte à DD. Et ce coup-ci ce n’est pas (que) nous qui le disons, c’est Bixente Lizarazu himself. Sur TMC, en plein direct, le champion du monde 98 s’est laissé aller à un magnifique : « L’animal de compagnie de Didier a bien travaillé ». MDR.

C’est vrai qu’avec des équipes comme l’Allemagne ou les Pays Bas dans le chapeau 2, on aurait pu avoir sacrément plus chaud aux fesses, sans faire injure aux Danois, demi-finalistes du dernier Euro, rappelons-le tout de même. Et puisqu’il ne faut jamais perdre les bonnes habitudes, on va vous faire un topo rapide de l’état de forme de nos adversaires et de notre avis sur les matchs des Bleus au Mondial.

  • Le Danemark, un collectif bien huilé (mais carrément prenable)

Demi-finalistes du dernier Euro après une défaite cruelle face aux Anglais, les Danois ont terminé premiers de leur groupe lors des éliminatoires, un résultat logique vu la tronche des adversaires (Autriche, Ecosse, Moldavie, Israël et Illes Féroées). Mais l’actu chaude de la Danish Dynamite, c’est bien sûr le retour de Christian Eriksen, qui nous avait fait une peur bleue à l’Euro après son malaise cardiaque en plein match. De retour en sélection la semaine passée avec un pacemaker tout neuf, le nouveau joueur de Bradford a même eu le bonheur de marquer lors de son grand come-back.

Notre avis d’experts Miami (la réf de vieux, au secours) : Soudés comme jamais, les Danois restent une équipe à prendre très au sérieux, eux qui nous avaient gratifiés à l’Euro d’un jeu collectif léché, hyper agréable à regarder. Si on met malgré tout une grosse piécette sur nos Bleus, on espère surtout ne pas revoir la purgeasse immonde de 2018, au stade Loujniki de Moscou, où les deux équipes nous avaient offert le pire match (nul 0-0) de tout le Mondial.

  • La Tunisie, grande première pour les Bleus en compèt officielle

Les Aigles de Carthage non plus n’ont pas eu un effort surhumain à faire pour se qualifier pour le Qatar. Sortis premiers d’un groupe composé de la Mauritanie, la Zambie et la Guinée Equatoriale, les coéquipiers de Wabbi Khazri ont ensuite tapé le Mali (1-0, 0-0) pour valider leur ticket.

Notre avis d’experts Miami : Nos amis Tunisiens ne nous en voudront certainement pas si on place la France comme grandissime favori pour cette confrontation à venir. En effet, les derniers matchs des hommes de Mondher Kebaier, aussi bien à la CAN que lors des éliminatoires, n’ont pas laissé un souvenir impérissable dans la mémoire de leurs supporters. Equipe frileuse et défensive au possible, la Tunisie n’est pas du genre à enfiler les buts comme les perles, même face à des équipes supposées plus faibles, en témoignent ses neuf petits pions inscrits lors de ses dix derniers matchs. Non, franchement, du tout cuit.

  • Australie, Pérou ou Emirats arabes unis, euh… Comment dire ?

Franchement ? Ben franchement, on passe. On verra ça en temps voulu si vous le voulez bien, c’est pas comme si l’auteur de ces lignes n’était pas attendu au bar par ses amis.