Coupe Davis : « Un début fantastique », Piqué et Haggerty sortent leur plus grosse langue de bois après une semaine de polémiques

David Haggerty (à g.) et Gerard Piqué sont fiers de leur nouvelle Coupe Davis. — JAVIER SORIANO

Attention alerte langue de bois et mascarade. Gerard Piqué, organisateur de la révolution (en bois) de la Coupe Davis cette année à Madrid via sa société Kosmos, et le président de la Fédération internationale de tennis (ITF) David Haggerty se sont félicités dimanche du succès de la première édition, promettant des améliorations à venir face aux critiques parfois virulentes, y compris des tout meilleurs joueurs.

Disputée pour la première fois dans une ville unique durant une semaine, la Coupe Davis n’a attiré que très peu de supporters du monde entier. Seule l’Espagne, à domicile (Madrid), a pu bénéficier de soutien. Sans compter les matchs se terminant à 4h du matin… Mais  Gerard Piqué n’a pas l’air d’avoir vécu la même semaine que le reste du monde en tribune.

« Un début fantastique » (pardon on s’étouffe)

« Je pense que de nombreuses personnes, ne sachant pas à quoi s’attendre ni à quoi ressemblerait la compétition dans son nouveau format, ont préféré attendre de voir, justifie le défenseur du Barça. Il est vrai que certains courts n’étaient pas pleins (en réalité, seule l’Espagne a fait le plein soit cinq matches sur 25). Mais on a aussi vu des supporters qui ont fait le voyage, du Kazakhstan, des Pays-Bas, de Belgique… (oh ils devaient bien être 30 au total…) Tous les pays sont venus avec des supporters (la France a été pénalisée par un boycott des siens). Et je veux tout faire pour que l’an prochain ils en fassent venir encore plus. »

Hormis dans une situation de boycott général, ce ne sera pas très compliqué de ramener plus de monde que sur cette première édition… Les tribunes ayant été vides toute la semaine.

David Haggerty ne semble pas non plus très inquiet pour la suite. Le patron du tennis international paraît même très emballé par cette nouvelle formule. « Nous évaluons ce qu’il s’est passé cette année, nous allons écouter tous les actionnaires. Nous avons le sentiment que c’est un début fantastique et une excellente base de départ. Il y a toujours des améliorations à apporter et nous allons le faire. »

Une fusion Coupe Davis/ATP Cup ?

Quant à une éventuelle fusion entre la Coupe Davis et l’ATP Cup, le sujet est sur la table assure M. Shakira. « L’ITF et Kosmos veulent discuter avec l’ATP pour mettre en place une compétition unique, un super-événement sur deux semaines pour lequel il faudrait trouver la meilleure place possible dans le calendrier (actuellement, le créneau de septembre est occupé par la Laver Cup, exhibition par équipes sous l’égide de Roger Federer adoubée par l’ATP, et à partir de 2020, l’ATP organise début janvier l’ATP Cup, troisième compétition par équipes du calendrier). Cette semaine, Novak (Djokovic) et Rafa (Nadal) ont dit qu’ils voulaient la même chose : un seul événement si possible en septembre. C’est ce que nous espérons négocier avec l’ATP depuis le premier jour. J’espère que dans les prochains mois nous pourrons annoncer quelque chose à ce sujet. »

En attendant, Roger Federer, lui, a bien fait comprendre qu’il ne participerait pas à la prochaine édition de la Coupe Davis et préfère s’amuser en exhibition devant 40.000 fans et empocher un gros chèque.

Sport

Coupe Davis : Nadal et l’Espagne rejoignent le Canada en finale

Sport

Mexique : Affluence record pour un match d’exhibition entre Federer et Zverev

10 partages