Coupe d’Afrique : Tests Covid bidons et stade vétuste, Mounié raconte « la mascarade » autour de Sierra Leone-Bénin

Steve Mounié, le 31 janvier 2021 sous le maillot de Brest. — Fred TANNEAU / AFP

Encore un bel épisode à ajouter à la légende savoureuse des guets-apens africains pendant les trêves internationales. Bienvenue, ici, au Sierra Leone, où l’équipe locale doit l’emporter par deux buts d’écart lors du dernier match des éliminatoires pour disputer la coupe d’Afrique des nations. L’adversaire ? L’équipe du Bénin, dûment testée après sa défaite au Nigéria dimanche dernier, qui prend l’avion le soir même avec une délégation de 77 personnes toutes négatives au Covid-19 pour Freetown.

Les meilleurs joueurs béninois positifs juste avant le match

Rien à signaler jusqu’au moment de prendre le bus pour le stade le lendemain, quand les autorités locales se pointent avec cinq noms inscrits au feutre sur une feuille blanche, soi-disant positifs au Covid. Les cinq meilleurs joueurs béninois sur le papier, s’énerve l’attaquant brestois Steve Mounié, qui relate les évènements dans le Télégramme.

« Parmi les 80 [personnes] de la délégation, comme par hasard, les cinq joueurs positifs sont des titulaires pour le match » explique-t-il, affirmant que les tests en Sierra Leone avaient été effectués par un laboratoire « apparemment pas certifié » et surtout dévoilés quelques minutes avant l’échauffement alors qu’ils doivent être communiqués plusieurs heures avant la rencontre. 

« Parmi les cinq joueurs, trois ont déjà eu la Covid-19, dont deux de Clermont qui l’ont contractée il y a un mois. C’était donc impossible qu’ils aient à nouveau le virus dans un laps de temps si court puisqu’ils ont les anticorps. Moi, j’ai déjà eu la Covid-19 il y a un an, et pareil, j’ai toujours les anticorps quand je fais des prises de sang. C’est là qu’on a compris que c’était une mascarade, un mensonge pur et dur ».

« Un mensonge pur et dur »

L’ancien buteur héraultais sous-entend que le Sierra Léone a tenté de fausser le résultat en empêchant les meilleurs éléments béninois de disputer la rencontre, alors qu’une défaite de deux buts aurait condamné le Bénin au profit de son adversaire. Par ailleurs, le Siaka Steven Stadium, où devait se dérouler la rencontre, était suspendu en raison de sa vétusté, mais la sanction avait été levée exceptionnellement par la Confédération africaine de football (CAF), le 11 mars, sur la base de la nouvelle vague de la pandémie de Covid-19 et des restrictions de voyage actuelles, le temps de terminer les qualifications pour la CAN-2022.

Pleine de courage, la CAF a décidé de reporter le match au mois de juin prochain, quand la fédération sierra-léonaise informait « le public et la famille du football que l’équipe du Bénin avait refusé d’entrer sur le terrain pour ce match crucial après que cinq joueurs ont été testés positifs au Covid-19 ». Une bouffonnerie jusqu’au bout.

10 partages