« Corruption de mineurs » : Jean-Marc Morandini renvoyé devant le tribunal par un juge

Jean-Marc Morandini — ACau/SIPA

  • Animateur pour Cnews et NRJ12, Jean-Marc Morandini est accusé depuis plusieurs années de « corruption de mineurs » pour avoir fait des propositions sexuelles à deux adolescents.
  • Un juge d’instruction vient d’ordonner son renvoi devant un tribunal correctionnel pour ces faits.
  • En parallèle, l’homme de télévision de 54 ans est également visé par une enquête distincte dans l’affaire dite des castings de la série « Les Faucons ».

Face aux enquêteurs, il s’est défendu en expliquant que pour lui, « la nudité n’était pas un tabou ». Faisant même référence aux hammams et saunas « des pays nordiques ». L’argument n’a pas convaincu. Jean-Marc Morandini va être jugé devant un tribunal correctionnel pour « corruption de mineurs », a appris 20 Minutes, ce vendredi matin, confirmant une information du Parisien.

Suivant les réquisitions du parquet datant du 3 avril, le juge chargé d’instruire le dossier a estimé que l’animateur devait être jugé et a donc délivré une ordonnance de renvoi. Pour l’instant, aucune date de procès n’a encore été fixée. Cela pourrait prendre un peu de temps. Dans les colonnes du Parisien, Corinne Dreyfus-Schmidt, l’avocate de Jean-Marc Morandini, a indiqué qu’elle allait faire appel de la décision du juge.

« Tu bandes, là ? Mdr »

Toujours à l’antenne sur Cnews et NRJ 12, l’animateur de 54 ans est accusé, dans cette affaire, par deux adolescents âgés de 15 et 16 ans au moment des faits. Le premier de cet adolescent assure que l’animateur lui a envoyé des messages à caractère sexuel via Twitter, en 2013.

Ponctués de nombreux « Mdr » et de « Lol », les envois de Jean-Marc Morandini étaient en effet explicites, d’après les informations recueillies par 20 Minutes. « Tu bandes, là ? Mdr », lui demande-t-il, par exemple, le 10 mars 2013 en début d’après-midi. Le jeune homme affirmant que « oui », l’animateur répond alors : « Hummm ».

Quelques heures plus tard, toujours dans cet échange de messages écrits, l’animateur détaille à son interlocuteur le scénario sexuel qu’il fantasme. « Tu t’es mis à genous (sic)… Tu as ouvert ma ceinture. Tu as baissé le pantalon. Tu as dit : j’adore… » Pour sa défense, Jean-Marc Morandini a expliqué qu’il ignorait que son interlocuteur était mineur.

Toujours visé par une enquête dans l’affaire des « Faucons »

Le second jeune homme concerné par la procédure a, de son côté, rencontré Jean-Marc Morandini à l’occasion d’un casting pour un projet de film (le remake du film américain Ken Park). Il assure que l’animateur lui a demandé de se déshabiller et de mimer une scène de masturbation ce qu’il a refusé de faire. A ce propos, Jean-Marc Morandini a indiqué qu’il n’avait pas de souvenir de ce rendez-vous.

En parallèle de cette affaire-là, l’ancien animateur de Tout est possible est également au centre d’accusations portées par de jeunes comédiens qui ont participé au tournage d’une série à connotation érotique baptisée Les Faucons. Plusieurs acteurs l’accusent de « harcèlement sexuel » et de « travail dissimulé ». Des faits qui font toujours l’objet d’une enquête judiciaire.

Contactée par 20 Minutes, l’avocate de Jean-Marc Morandini n’était pas joignable dans l’immédiat.

Société

Ce que révèlent les auditions des mineurs entendus dans l’enquête sur Jean-Marc Morandini

Société

Affaire Jean-Marc Morandini: «Aujourd’hui encore, on me trouve sur Pornhub…», déplore un acteur de la série «Les Faucons»

2 partages