Coronavirus : Une revalorisation des salaires des personnels de santé à l’étude

Du personnel hospitalier devant un hôpital de Mulhouse. Des soignants à la retraite pourraient bientôt être mobilisés. — SEBASTIEN BOZON / AFP

Donnée une bouffée d’oxygène aux personnels de santé en pleine crise du coronavirus. Une discussion au sein du gouvernement est prévue « dans les prochains jours » sur une revalorisation de leur rémunération, a indiqué jeudi à l’Assemblée nationale le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin.

« Nous avons prévu une provision pour que chaque heure supplémentaire soit payée pour l’ensemble de l’hôpital bien sûr, mais également pour discuter avec le ministre de la Santé et des solidarités dans les prochains jours de la revalorisation souhaitée – et c’est bien normal – pour le personnel hospitalier dans ces conditions si difficiles », a déclaré le ministre lors de la présentation, liée à la crise du coronavirus, du projet de loi de finances rectificative (PLFR).

« Où ils sont » ces deux milliards ?

Gérald Darmanin a rappelé qu’une « provision supplémentaire de deux milliards d’euros est intégrée à ce PLFR, pour couvrir les achats de matériel pour les professionnels de santé, singulièrement des masques, et les indemnités journalières » pour les arrêts maladie. La députée socialiste Valérie Rabault a interpellé le ministre sur ces deux milliards d’euros : « Personne ne les a vus. Où ils sont ? », s’est-elle exclamée.

Les hôpitaux publics sont sous tension depuis un an et ses agents demandent plus de moyens, dont des revalorisations de salaires significatives pour enrayer la fuite des personnels. Faute d’avoir obtenu l’ouverture immédiate de négociations, plus de 800 médecins-chefs avaient renoncé fin janvier – début février à leurs fonctions administratives, tout en continuant d’assurer les soins.

« Sauver l’économie française »

« Nous discutons avec le ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran pour effectivement regarder les revalorisations », a redit Gérald Darmanin, interrogé jeudi soir sur France 2. « Mais permettez-moi de dire que cela arrivera à un moment juste après la crise, parce que là nous sommes dans une crise économique et sanitaire extrêmement grave », a-t-il ajouté. « Mais nous n’oublierons évidemment pas tous les agents publics qui ont travaillé dans cette crise », a-t-il souligné.

Gérald Darmanin a par ailleurs rappelé que l’Etat a prévu de consacrer 35 milliards d’euros pour aider la trésorerie des entreprises, notamment pour le report de charges sociales. « Et nous verrons dans quelques jours, dans quelques semaines, évidemment si d’autres mesures doivent être prises », a ajouté le ministre des Comptes publics.

« On n’en est pas à savoir si on a 0,1 ou 0,2 pour cent de déficit en plus ou en moins, on en est à sauver l’économie française », a-t-il poursuivi. « Nous voulons rassurer tous les salariés, ils seront tous payés », a insisté Gérald Darmanin.

Société

Coronavirus : Des Français confinés applaudissent les personnels de santé

Santé

Appelés à « faire des sacrifices », les soignants redoutent « de ne pas tenir sur la distance »

12 partages