Coronavirus : Six actrices des séries « Desperate housewives » et « Dr House » posent contre les violences conjugales pendant le confinement

Lisa Edelstein et Eva Longoria — aleXsandro Palombo

Sur les affiches on les voit par binômes, une soignante et une femme battue. Un artiste a réuni six actrices des séries Desperate housewives et Dr House, en mettant en regard violences conjugales (en hausse pendant le confinement) et douleurs des soignantes. Les « contusions du confinement » et celles de la « ligne de front », à savoir de la guerre contre le coronavirus (« Frontline Bruises vs Confinement Bruises »).

Voici par exemple Lisa Edelstein et Eva Longoria :

« Pour toutes les femmes dont la vie est assombrie par les violences conjugales cet isolement peut devenir mortel. Pendant cette période où nous sommes tous confinés à la maison, nous devons être vigilants car le coronavirus n’est pas le seul danger, et si nous entendons des cris ou des bruits de lutte qui viennent de l’appartement des voisins, il faut agir », a déclaré l’artiste aleXsandro Palombo, en exhortant ses abonnés et abonnées sur Instagram à appeler la police dans un pareil cas.

Voici Olivia Wilde et Teri Hatcher :

…et Jennifer Morrison accompagnée de Marcia Cross :

AleXsandro Palombo est connu pour avoir mis en scène le projet Just Because I am a Woman, des photos de leadeuses politiques de nombreux pays (Angela Merkel, Hillary Clinton, Michelle Obama, Brigitte Macron…) le visage tuméfié par les coups. L’objectif était de démontrer que les violences conjugales touchent toutes les classes sociales.

Société

Coronavirus : Les victimes de violences intrafamiliales peuvent alerter les forces de l’ordre par SMS pendant le confinement

Société

Coronavirus : A l’heure du confinement, comment lutter contre les violences conjugales ?

1 partage