Coronavirus : Réouverture progressive des frontières aériennes du Maroc à compter du 15 juin

La douane à l’aéroport international Mohammed V, à Casablanca le 15 juillet 2020. — Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA

Les restrictions pour limiter la propagation du coronavirus se desserrent de plus en plus au Maroc. Il faut dire que plus de 9 millions de personnes y ont été vaccinées contre le Covid-19, dont 5,8 millions avec deux injections, sur une population totale d’un peu plus de 36 millions d’habitants. Le ministère des Affaires étrangères du pays a ainsi annoncé dimanche la réouverture « progressive » des frontières aériennes à partir du 15 juin.

Deux listes de pays ont été établies avec des règles différentes d’accès : la liste A comprend « tous les pays ayant des indicateurs positifs » dont ceux de l’Union européenne tandis que la liste B concerne 74 pays avec « une propagation des variants ou l’absence de statistiques précises sur la situation épidémiologique », parmi lesquels l’Inde, l’Algérie, l’Argentine ou l’Afrique du Sud. Par ailleurs, les Marocains résidents à l’étranger pourront à partir du 15 juin rentrer dans le pays par voie maritime, depuis les ports de Sète en France et de Gênes en Italie, avec un test PCR négatif à l’embarquement et un autre réalisé à bord.

Des listes actualisées « au moins deux fois par mois »

Dans les aéroports, les voyageurs arrivant de pays de la liste A, qu’ils soient Marocains ou non, devront se munir d’un certificat de vaccination et/ou d’un résultat négatif d’un test PCR de moins de 48 heures. Ceux en provenance des pays figurant sur la liste B devront quant à eux avoir des autorisations exceptionnelles, un test PCR négatif de moins de 48 heures et se soumettre à un isolement sanitaire de 10 jours une fois sur place. Les deux listes seront actualisées « régulièrement au moins deux fois par mois selon le besoin », selon le ministère des Affaires étrangères.

Ces derniers jours, le royaume a assoupli plusieurs restrictions liées au Covid-19 : mise en place d’un pass vaccinal permettant de voyager à l’étranger, de se déplacer sans restrictions au niveau national et au-delà du couvre-feu nocturne passé de 20 heures à 23 heures ou encore ouverture plus tardive des restaurants (23 heures). Les autorités ont également autorisé la reprise des prières collectives. Les cinémas et les théâtres, tout comme les piscines publiques ont à nouveau rouvert, après près de quinze mois de fermeture.

0 partage