Coronavirus : Pression sur les hôpitaux, circulation épidémique dans les écoles… Que dit le point hebdo de Santé Publique France ?

La situation épidémique hors de contrôle fin mars ? — 20 Minutes
  • Alors que le débat sur une éventuelle fermeture des écoles fait rage, 20 Minutes fait le point sur ce que disent les indicateurs de Santé Publique France sur les enfants.
  • Le dernier point hebdomadaire de l’autorité de santé n’est pas très optimiste : la tension sur les hôpitaux augmente rapidement, avec des réanimations bientôt pleines.
  • Avec 30.000 cas de Covid-19 supplémentaires par jour en moyenne, les semaines qui arrivent s’annoncent très compliquées pour les soignants.

Les épidémiologistes avaient prévenu depuis des semaines : mi-mars, la diffusion du variant anglais risquait de donner un coup d’accélérateur à l’épidémie de Covid-19. On y est. Le dernier point de Santé Publique France confirme que la France est confrontée à une troisième vague.

« Les taux d’incidence (313/100.000 habitants), de positivité (7,9 %) et de dépistage (3.940/100.000 habitants) sont en augmentation par rapport à ceux de la semaine précédente », résume le point hebdomadaire de Santé Publique France. « On observe une dégradation de l’ensemble des indicateurs, synthétise Christine Campèse, épidémiologiste à Santé Publique France. La tension hospitalière est de plus en plus forte et elle va s’accentuer dans les prochains jours au vu de l’incidence. »

Le taux d’incidence augmente dans toutes les tranches d’âge

Autre signal inquiétant : « les taux d’incidence, d’hospitalisations et d’admissions en services de soins critiques, qui avaient nettement diminué chez les personnes de 75 ans et plus, traduisant l’impact du niveau de couverture vaccinale dans ce groupe d’âge, étaient en légère augmentation ces deux dernières semaines ».

Qu’en est-il pour les enfants ? « Comme on s’y attend, l’incidence chez les plus de 15 ans est assez proche de celle des adultes. Et plus on diminue en âge, plus l’incidence est faible », souligne Daniel Lévy-Bruhl, de Santé Publique France. En effet, le point hebdo rentre dans les détails âge par âge. Le taux d’incidence était de 431/100.000 habitants chez les 15-17 ans, 350/100.000 habitants chez les 11-14 ans, 283/100.000 habitants chez les 6-10 ans, 122/100.000 habitants chez les 3-5 ans et 58/100.000 habitants chez les 0-2 ans.

2 partages