Coronavirus : Pourra-t-on partir en vacances à l’étranger cet été ?

Le gouvernement a bon espoir que les Français puissent partir en vacances cet été en métropole et en outre-mer. Pour ce qui est des destinations étrangères, rien n’est moins sûr. — Michele Eve Sandberg

Le plan de relance massif du tourisme présenté jeudi par le Premier ministre, Edouard Philippe, était très attendu. Par les professionnels du secteur, fortement impacté par le confinement mis en place pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus, cela va de soi. Mais aussi par de nombreux lecteurs de 20 Minutes, qui se demandent quand et dans quelles conditions ils pourront voyager cet été, plus précisément hors de France :

« J’ai fait des réservations pour partir en avion au Monténégro du 19 août au 4 septembre. Pourrai-je partir normalement ? Y aura-t-il une période confinement au retour en France ? » Verley

« Je suis de Marseille et mon copain de Turin. Pensez-vous que je vais pouvoir le revoir le 15 juin (date prévue pour la réouverture des frontières) ? » Erika

« Mon mari vit au Sénégal. Je ne l’ai pas vu depuis janvier : je devais aller le voir en avril, mais mon voyage a été annulé à cause du Covid-19 ! Quand pourrai-je enfin aller le voir ? » Linda

« Sera-t-il possible de partir en vacances au Portugal cet été ? » Vanessa

Voici les réponses que nous avons trouvées :

Privilégier la France. « Est-ce que tu viens pour les vacances ? » Oui, mais à condition que ce soit en France. Jeudi, le chef du gouvernement a assuré que « les Français pourront partir en vacances en métropole et en outre-mer au mois de juillet et au mois d’août ». Sous réserve, toutefois, « de possibles restrictions très localisées » dues à l’évolution de l’épidémie de Covid-19.

Crainte d’une deuxième vague. Depuis la levée du confinement, lundi 11 mai, de nombreux attroupements lors desquels les gestes barrières n’étaient pas respectés ont été constatés, faisant craindre une deuxième vague à certains édiles. Mercredi sur France Info, le maire centriste de Deauville, Philippe Augier, a ainsi expliqué que « la réouverture des plages » pourrait donner lieu à « un brassage dangereux pour à nouveau alimenter une deuxième vague de contamination ». L’apparition d’un cluster dans le Calvados pourrait de fait faire basculer le département, actuellement en vert sur la carte du déconfinement, en rouge.

Les annonces d’Edouard Philippe jeudi invitent toutefois à la prudence pour ce qui est des réservations que vous souhaiteriez faire dès à présent pour vous rendre ici à la montagne, là à la mer. Car, même si le Premier ministre a encouragé les Français à le faire, soulignant que les acteurs du secteur se sont engagés « à faire en sorte de les rembourser intégralement dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances », des incertitudes demeurent : quand sera levée la restriction de déplacement à plus de 100 km ? Les établissements de vacances (hôtels, gîtes, campings…) pourront-ils accepter des touristes pendant l’état d’urgence sanitaire, qui, pour rappel, a été prolongé jusqu’au 24 juillet ?

L’Europe, pas pour tout de suite. La même prudence est à observer, si ce n’est à intensifier, en ce qui concerne vos escapades à l’étranger, ne serait-ce qu’en Europe. « Je crains qu’il ne soit pas raisonnable d’imaginer voyager loin à l’étranger très vite », a estimé Edouard Philippe lors d’une conférence de presse dimanche. D’autant plus qu’il n’est « pas sûr que le transport aérien pourra reprendre dans de bonnes conditions rapidement ». Même son de cloche de la part de la secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Amélie de Montchalin, jeudi sur RTL : « Je conseille d’attendre, parce que je n’ai pas à ce stade suffisamment de visibilité sur la situation sanitaire et sur ce qu’on pourra faire (…) dans un, deux ou trois mois (…). On ne peut pas mettre la charrue avant les bœufs. Il faut vraiment s’assurer qu’on n’a pas de deuxième vague pour pouvoir avoir ce genre de réflexion. »

L’article 23 du code frontières Schengen prévoit que les Etats peuvent réinstaurer le contrôle à leurs frontières « en cas de menace grave pour l’ordre public ou la sécurité intérieure pour des périodes renouvelables de trente jours pour une durée maximale de 24 mois », rappelle le site Toute l’Europe. Ainsi, avec la pandémie, l’UE a décidé de fermer ses frontières jusqu’au 15 mai, puis jusqu’au 15 juin au moins. Et, pour l’heure, seuls les frontaliers, les personnes ayant un motif familial – pour aller voir un enfant dans une institution spécialisée, rendre visite à un parent dans un Ehpad- ou celles rentrant à leur domicile peuvent circuler entre la France et d’autres pays de l’UE.

Des conditions à déterminer. Le tourisme est crucial pour l’économie de l’Union, puisqu’il représente 10 % de son PIB et 12 % des emplois. « Nous aurons une saison touristique cet été, même si ce sera avec des mesures de sécurité et des restrictions qui n’existaient pas l’an passé », a promis mercredi le Commissaire européen aux Affaires économiques, l’Italien Paolo Gentiloni. L’exécutif européen prône une réouverture des frontières intérieures de l’UE de façon « concertée », « la plus harmonieuse possible » et « non discriminatoire ». Il s’agit toutefois de simples recommandations, puisqu’il appartient aux Etats membres de décider comment ils veulent protéger leur territoire.

Mardi, Madrid a, par exemple, annoncé limiter strictement les entrées sur son territoire et imposer une quarantaine afin d’éviter l’importation de nouveaux cas de coronavirus. Et Paris compte faire de même, par réciprocité, a indiqué jeudi l’Elysée. Quant au Portugal, autre destination très prisée par les Français, la question de la réouverture de ses frontières avec l’Espagne, fermées au moins jusqu’au 15 mai, n’a pas encore été tranchée.

Un futur site Internet. A noter que l’exécutif européen voudrait mettre en place d’ici l’été un site Internet avec des informations en temps réel sur la situation aux frontières, mais aussi dans chacune des régions touristiques.

Pour que vous y voyiez plus clair, 20 Minutes s’emploie à répondre à vos interrogations, que vous pouvez nous adresser en suivant la marche à suivre ci-dessous. Des questions qui doivent, nous vous en serons reconnaissants, concerner un autre sujet que celui abordé dans l’article ci-dessus. N’hésitez pas à vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée sur notre site. Pour le savoir, allez dans la barre de recherche située tout en haut de notre page d’accueil. Dans tous les cas, n’oubliez pas de laisser votre e-mail dans votre message. Merci par avance (et prenez soin de vous) !

Société

Déconfinement : Des restrictions aux frontières « jusqu’au 15 juin au moins » pour l’UE, fermeture maintenue avec les autres

Société

Déconfinement : Vacances d’été, plan d’investissements… Quelles sont les annonces d’Edouard Philippe pour aider la filière touristique ?

4 partages