Coronavirus : Pour relancer l’économie britannique, Boris Johnson veut « construire, construire, construire »

Le Premier ministre britannique Boris Johnson lors d’une visite de chantier en Angleterre, le 30 juin 2020. — Jeremy Selwyn/AP/SIPA

« Construire, construire, construire ». C’est le nouveau slogan de Boris Johnson pour relancer l’économie britannique, touchée de plein fouet par la crise du coronavirus. Pour présenter son « New Deal » à la sauce british, le Premier ministre britannique s’est rendu ce mardi sur le chantier de Speller Metcalfe, au Dudley Institute of Technology, à Dudley, en Angleterre.

Le chef du gouvernement conservateur a promis une « révolution par les infrastructures » lors de l’annonce d’un plan de cinq milliards de livres (5,5 milliards d’euros) d’investissements dans de grands travaux, notamment via la construction et rénovation d’écoles, d’hôpitaux et de routes, sans rentrer plus dans le détail.

« Cela ressemble à un New Deal (…) parce que c’est ce que l’époque exige : un gouvernement puissant et déterminé qui met ses bras protecteurs autour du peuple en temps de crise », a-t-il déclaré en référence à la politique lancée par Franklin D. Roosevelt après la Grande Dépression des années 1930.

Des mesures de reconfinement

Mais, alors que la dette britannique a déjà dépassé pendant cette crise les 100 % du Produit intérieur brut, la question de son financement reste en suspens. D’autant que conformément à ses promesses, Boris Johnson a refusé tout retour à l’austérité, estimant que « le monde a changé depuis 2008 ». « Je ne suis pas un communiste mais je pense que c’est aussi le travail du gouvernement de créer les conditions nécessaires à l’économie de marché », a-t-il indiqué.

Cette annonce intervient alors que la crise sanitaire connaît une résurgence dans ce pays où le Covid-19 a fait plus de 43.000 morts. Des mesures de confinement à Leicester et ses environs, dans une zone représentant plus de 600.000 habitants, viennent ainsi d’être annoncés par le gouvernement.

Économie

Déconfinement : L’économie française se relance mieux que celles de ses voisins, selon le baromètre du BCG

Monde

Brexit: La France reprend sa place de 5e économie mondiale

0 partage