Coronavirus : Limités à 100 personnes, les bars, restos ou cinémas feront l’objet de contrôles

Illustration d’un bar à Strasbourg. — G.Varela/20Minutes

  • Tout rassemblement de plus de 100 personnes, en intérieur comme en extérieur, est désormais interdit.
  • La mesure gouvernementale vise à ralentir la circulation du coronavirus.

C’est l’une des nouvelles mesures fortes annoncées ce vendredi par le gouvernement pour freiner la propagation du coronavirus en France : les rassemblements de plus de 100 personnes sont désormais interdits (salariés inclus), en milieu clos comme en plein air, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Les activités touchées par ces restrictions seront nombreuses. Les préfectures, chargées de communiquer sur les conséquences pour la population, en ont donné un aperçu ce vendredi après-midi.

Ainsi, les bars, les restaurants, les cinémas, les théâtres mais aussi les discothèques, par exemple, sont immédiatement concernés par l’interdiction de réunir plus de 100 personnes au même endroit, a confirmé ce vendredi après-midi le préfet de la région Pays-de-la-Loire. Les réunions associatives, les cérémonies de cultes, les mariages, les obsèques sont également concernés. Seules exceptions : les commerces alimentaires et les transports.

Une distance d’un mètre à respecter

Comme si cela ne suffisait pas, l’Etat recommande également aux professionnels et organisateurs de prendre des mesures permettant le respect d’une « distance d’environ un mètre » entre chaque client ou personne présente. Pas facile dans un bar ou une boîte de nuit…

« Il y aura des contrôles aléatoires de la part des services de l’Etat afin de vérifier que ces dispositions soient appliquées », prévient Claude d’Harcourt, le préfet des Pays-de-la-Loire, lequel rappelle que l’Etat invite chacun « à faire preuve de civisme » en cette « période exceptionnelle ».

La règle des 1.000 est révolue

« Notre objectif, c’est de protéger la santé des Français quoi qu’il arrive, mais c’est aussi de préserver la continuité de la vie de la nation », justifie le Premier ministre Edouard Philippe.

Dimanche, le gouvernement avait annoncé par la voix du ministre de la Santé Olivier Véran l’interdiction de tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes, et ce jusqu’au 15 avril, en plein air comme en milieu clos.

Municipales

Coronavirus : Pourquoi les municipales n’ont-elles pas été reportées ?

Monde

VIDEO. Coronavirus : Voyage sur les places des villes désertées par les touristes en Italie

15 partages