Coronavirus : Les tests de dépistage vont bien coûter 54 euros

Un scientifique avec des échantillons de tests, en Belgique, le 11 mars. — ISOPIX/SIPA

  • Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, a affirmé que les tests de dépistage du coronavirus dans les laboratoires de ville vont coûter 54 euros et seront remboursés à hauteur de « 70 % ».
  • Ces tests coûtent bien 54 euros. Ils seront remboursés à hauteur de 60 %, confirment le ministère de la Santé et l’Assurance maladie. Les 40 % restants seront pris en charge par les mutuelles.

Combien vont coûter les tests de dépistage du coronavirus effectués dans les laboratoires d’analyse de ville ? Depuis dimanche, ces derniers sont autorisés à effectuer des prélèvements pour détecter cette maladie. Seuls les laboratoires hospitaliers étaient auparavant autorisés à le faire.

Lundi, Nicolas Dupon-Aignan, député de l’Essonne et président de Debout la France, a réclamé le remboursement à 100 % de ces tests. « Les tests de dépistage de coronavirus coûtent 54 euros mais ne sont remboursés qu’à 70 % par la Sécurité sociale, a-t-il affirmé sur son compte Twitter. En pleine épidémie, pourquoi ne pas rembourser les dépistages à 100 % ? Un peu de bon sens, la bureaucratie ne doit pas l’emporter sur la santé publique ! »

FACT-CHECKING

L’équipe de Nicolas Dupont-Aignan précise à 20 Minutes que l’élu s’est appuyé sur un article paru dans Le Figaro le 8 mars, annonçant cette nouvelle possibilité pour les laboratoires de ville d’effectuer des tests de dépistage du coronavirus.

La direction générale de la Santé, dépendant du ministère de la Santé, et l’Assurance maladie confirment à 20 Minutes que le coût d’un test dans ces laboratoires s’élèvera à 54 euros. Celui-ci sera remboursé à hauteur de 60 %, assurent-elles. Les 40 % restant seront pris en charge par les mutuelles. 70 laboratoires de ville sur tout le territoire seront en capacité de traiter ces tests, selon la direction générale.

Ces tests se feront « uniquement par prescription », souligne la direction générale. Seul un médecin pourra délivrer une ordonnance pour se faire tester. Le prélèvement se déroulera « à domicile ». Le professionnel de santé qui l’assurera « portera un masque de type FFP2 », précise la direction générale. Mardi, le syndicat des biologistes avait dénoncé le manque de masques mis à leur disposition.

Le patient n’aura pas à se déplacer pour obtenir ses résultats. Ceux-ci seront transmis au médecin qui a prescrit le test, ainsi qu’aux autorités sanitaires si celui-ci se révèle positif. Plus de 1.000 tests sont réalisés chaque jour, assurait le ministère mardi.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.

Monde

Coronavirus : La « pandémie est maîtrisable », rappelle l’OMS

Société

Coronavirus : Vous avez des proches en Ephad et vous ne pouvez plus les voir, comment le vivez-vous ?

90 partages