Coronavirus : Le variant Omicron devient majoritaire en France juste avant le Nouvel An

Olivier Véran avait prévenu, expliquant le 22 décembre que le variant Omicron serait « majoritaire entre Noël et le Nouvel An ». Sa prédiction s’est confirmée. Selon les chiffres de Santé publique France, 62,4 % des tests « criblées », la méthode majoritaire pour analyser les tests positifs, étaient compatibles avec ce variant au début de la semaine. Le 13 décembre, cette souche apparue dans le sud de l’Afrique ne représentait que 15 % des cas.

Toutes les régions métropolitaines et d’outre-mer sont touchées, tandis que le taux d’incidence explose. Santé publique France alerte d’ailleurs sur la situation de l’Ile-de-France, de la Corse et des régions Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Rhône-Alpes, où le taux d’incidence est supérieur à 1.000. L’agence constate aussi une augmentation plus forte chez les 20-39 ans.

Le niveau des hospitalisations reste toutefois « stable à un niveau élevé », ce qui semble confirmer que le variant Omicron provoque moins de formes graves. Mais ces chiffres doivent être maniés avec prudence, car la vague hospitalière survient toujours en décalé avec la vague épidémique.