Coronavirus : Le statut de « pupille de la Nation » pour les enfants des soignants morts du virus ?

Des soignants à l’hôpital Sainte-Camille de Bry-sur-Marne. (Illustration) — Lionel GUERICOLAS/MPP/SIPA

« Un statut de reconnaissance nationale » pour les enfants des personnels soignants morts du nouveau coronavirus ? C’est la demande faite par une quarantaine de députés, principalement de la majorité. « Ces enfants ne doivent pas être abandonnés », a admis Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

« Le gouvernement est en train de travailler pour vérifier si les dispositifs existants sont adaptés à toutes les situations », a-t-elle poursuivi. « Le cas échéant, bien sûr, nous les compléterons. Notamment, nous étudierons [la] proposition sur les pupilles de la nation​ ».

Ces députés réclament un statut « semblable à celui de « Pupille de la Nation » » et suggèrent de les protéger par des mesures concrètes, par exemple via une prise en charge de la scolarité et des études. François Jolivet, élu LREM de l’Indre qui porte cette initiative, s’est réjoui auprès de l’AFP que le dossier avance. « J’ai l’impression que le débat va s’ouvrir. La prochaine étape c’est de rencontrer Mme Darrieussecq », a-t-il estimé.

Au moins 25 professionnels de santé décédés

« Ce statut de pupille de la nation récompense la noblesse de l’attitude des militaires. Ce serait la même chose pour nos soignants. Je reçois beaucoup de messages de soutien de soignants. Pas un seul ne m’a parlé d’argent ».

Depuis le début de l’épidémie, 25 professionnels de santé au moins sont décédés du Covid-19 en France, selon un décompte effectué vendredi dernier par l’AFP. Un bilan sans doute inférieur à la réalité, les données disponibles restant très incomplètes.

Fin mars, le député LR Philippe Gosselin avait déposé une proposition de loi visant à étendre le statut de « Pupille de la Nation » aux enfants des personnels de toutes catégories, civils et militaires, morts à la suite directe de leur engagement contre le nouveau coronavirus.

Économie

Coronavirus : Fragiles depuis toujours, au « front », hyperconnectés… Quels sont les métiers les plus vulnérables face à la crise ?

Politique

Coronavirus : Pour le déconfinement, l’exécutif mise sur les élus locaux

47 partages