Coronavirus : L’ATP inflige une amende de plus de 16.000 euros mais avec sursis à Sam Querrey

Sam Querrey lors de l’Open d’Australie, à Melbourne le 24 janvier 2020. — Dita Alangkara/AP/SIPA

Dans la lutte contre la propagation du coronavirus, l’ATP veut que les joueurs et joueuses de tennis montrent l’exemple. Pour ne pas avoir respecté des protocoles anti-Covid-19 lors du tournoi de Saint-Pétersbourg en octobre, Sam Querrey a ainsi été sanctionné mercredi par l’association. Le joueur écope d’une amende de 20.000 dollars (environ 16.000 euros) avec sursis, conditionnée à une période de probation de six mois.

Sam Querrey, 53e mondial, avait quitté la Russie avec sa femme et leur fils de neuf mois à bord d’un jet privé malgré un test positif au coronavirus le 11 octobre. Pourtant, les protocoles sanitaires de l’ATP voulaient qu’il s’isole dans son hôtel jusqu’à ce qu’un appartement lui soit trouvé dans la ville. Les tentatives des officiels pour s’entretenir de sa santé avaient échoué : Querrey « n’a jamais ouvert la porte de sa chambre » d’hôtel et quitté la Russie aux aurores.

Une attitude « contraire à l’intégrité du jeu »

L’ATP a donc « conclu que la conduite de M. Querrey était contraire à l’intégrité du jeu » telle que définie dans son code de conduite. Mais « prenant en considération ses nombreuses années de bonne attitude et d’autre facteur atténuants, l’amende est suspendue et sera levée [si] M. Querrey ne commet pas d’autres entorses aux protocoles de santé et de sécurité liées au Covid-19 durant une période probatoire de six mois ».

Sport

Positif au Covid, Sam Querrey s’enfuit en jet privé pour ne pas être hospitalisé

Sport

Jo-Wilfried Tsonga déclare à son tour forfait pour Melbourne

6 partages