Coronavirus : « Ils enterrent des Pokémon »… Un journaliste de BFMTV dérape pendant l’hommage aux victimes chinoises

La Chine a rendu hommage, ce samedi 4 avril au matin, aux personnes mortes du coronavirus — AP/SIPA

Il pensait sans doute que son micro était éteint ou que personne n’entendrait ses murmures… Le journaliste économique de BFMTV, Emmanuel Lechypre, a provoqué ce samedi un tollé sur les réseaux sociaux. Commentant la cérémonie d’hommage aux victimes du coronavirus qui avait lieu samedi matin en Chine, il a ironisé en disant que les personnes présentes, qui inclinaient la tête en signe de recueillement, « enterraient des Pokémon ».

Des propos jugés « racistes » qui ont choqué de très nombreux internautes. La séquence est devenue virale en quelques minutes sur les réseaux sociaux. Le hashtag #Pokémon s’est même classé ce matin dans le top 5 des trending topics sur Twitter, c’est-à-dire des sujets les plus commentés sur le réseau social.

« Quelle honte de faire de l’humour sur le malheur des autres »

De très nombreux internautes ont fait part de leur indignation. « Honte à BFMTV pour le racisme et le manque de respect total des victimes » ou encore « Quelle honte de faire de l’humour sur le malheur des autres et pendant une minute de silence en plus », ont tweeté certains utilisateurs de Twitter.

D’autres ont même appelé à la démission du journaliste, expliquant que « certains avaient déjà été licenciés pour moins que ça ! ».

Des internautes ont également indiqué avoir effectué un signalement auprès du CSA. « Bon, j’ai envoyé un signalement CSA concernant #BFMTV par rapport aux propos sur les #Pokémon. N’hésitez pas à faire de même : https://csa.fr/Mes-services/Alertez-nous-sur-un-programme2… C’était à 9h17 dans week-end première et relève, selon moi, de la déontologie de l’information », a tweeté un téléspectateur.

« Je tiens sincèrement à m’en excuser »

En réaction à la vague d’indignation sur les réseaux sociaux, le journaliste Emmanuel Lechypre s’est publiquement excusé. « Ce matin sur BFM TV je me suis permis une remarque totalement déplacée pendant la diffusion d’un hommage aux victimes du virus en Chine. Ces propos inappropriés ont été diffusés à l’antenne alors que je pensais les micros fermés. Je tiens sincèrement à m’en excuser », a expliqué le journaliste.

​La chaîne a également présenté ses excuses aux téléspectateurs, soulignant le caractère déplacé des propos.

Santé

Coronavirus et racisme antiasiatique : « J’étais tellement choquée de la violence des mots et de cette humiliation »

Médias

Un journaliste du «Point» taxé de racisme sur Twitter

896 partages