Coronavirus: Il serait « inhumain » de punir un joueur qui ne voudrait pas reprendre, prévient la FIFPro

Un joueur de Schalke part à l’entraînement avant la reprise de la Bundesliga, le 14 mai 2020. — Ina FASSBENDER / AFP

Le patron du syndicat mondial des joueurs FIFPro, Jonas Baer-Hoffmann, a apporté mercredi son soutien aux footballeurs refusant de reprendre l’entraînement par crainte du coronavirus, prévenant qu’il serait « inhumain et inacceptable » qu’ils soient sanctionnés pour leur décision.

Jonas Baer-Hoffmann a réagi après le refus de Troy Deeney, joueur de Watford en Premier League, de renouer avec l’entraînement de peur de mettre en danger la santé de son jeune enfant, qui a des difficultés respiratoires.

Deeney est « un joueur qui a des préoccupations très légitimes et veut protéger sa famille », a déclaré le patron de FIFPro lors d’une conférence téléphonique avec la presse mercredi. « Si ces joueurs subissent des pressions ou risquent des sanctions disciplinaires, nous trouverions cela inacceptable », a souligné Baer-Hoffman.

« L’idée que quelqu’un puisse être puni durant une pandémie pour avoir tenté de protéger la santé de sa famille est inhumaine et inacceptable, » a-t-il insisté alors que le club n’a encore donné aucun signe d’éventuelle sanction. Watford figure parmi les clubs de Premier League touchés par six cas positifs au coronavirus sur un total de 748 tests effectués dimanche et lundi. D’autres joueurs ont exprimé leur inquiétude envers une reprise de l’entraînement, même en petits groupes.

Sport

Coronavirus : Faut-il autoriser la reprise des compétitions sportives (aussi) pour donner du bonheur aux gens ?

0 partage