Coronavirus en Paca : Plus de 2.000 hospitalisations… les effrayants records du Covid-19

Attention à la vague scélérate. Redoutés des marins, ces véritables murs d’eau se forment lorsque deux fronts de houle se rencontrent. Et c’est bien à ce type de vague, version Covid-19, que se préparent à affronter les hôpitaux de Paca. « Nous n’avons pas encore atteint le pic Delta et la déferlante Omicron arrive. Nous craignons la vague dans la vague », s’inquiète Sébastien Debeaumont, directeur général adjoint de l’ARS Paca. Il s’alarme d’une « situation très inquiétante et inégalée. Nous atteignons des chiffres jamais connus lors des vagues précédentes ».

Hospitalisations, décès, admissions en réanimations, taux d’incidence, 20 Minutes fait le point sur les effrayants records du Covid-19 en Paca, en attendant la conférence de presse à l’issue du conseil de défense sanitaire.

Plus de 2.000 personnes hospitalisées, 78 décès ces trois derniers jours

Au 26 décembre, 1.400 personnes étaient hospitalisées en soins conventionnels pour Covid-19 en Paca, indique à 20 Minutes l’agence régionale de santé. À cela s’ajoute 457 sont en soins critiques et 333 en réanimations. Une hausse de 45 patients en 5 jours, précise Sébastien Debeaumont. Ces trois derniers jours, 78 personnes sont décédées du Covid-19 dans les services hospitaliers.

Des taux d’occupation supérieurs à 90 % malgré l’ouverture massive de lits

À ce jour, 95,2 % des lits des unités de soins critiques et 92 % des capacités de réanimations sont occupés par des patients malades du coronavirus. Cela malgré l’ouverture massive de lits, soit en en armant des nouveaux, soit en déprogrammant d’autres services. Par exemple, l’hôpital de La Timone, à Marseille, a ouvert 23 lits supplémentaires de réanimation ces derniers jours, portant leur capacité à 85 lits, soit une croissance de 35 %. « Ce sont les mesures du gouvernement du doublement des tarifs des heures supplémentaires qui nous permettent de tenir le cap », observe Lionel Velly, , chef du service de réanimation de La Timone.

Delta ? Omicron ? Quelle proportion ?

« Nous sommes encore largement dans la vague Delta », souligne Sébastien Debeaumont. «Omicron représente environ 15 % des cas », précise-t-il. Par ailleurs, le taux d’incidence s’établit à 1019, un niveau jamais atteint dans la région qui présente également un taux de positivité des tests de 8,9 %, soit un point de plus que la moyenne nationale. En conséquence, le Samu 13 est débordé et « reçoit plus de 200 appels par jour pour Covid », renseigne Lionel Velly.

Les non-vaccinés majoritaires en réanimation

Parmi les 333 patients malades du Covid-19 et hospitalisés en Paca, 63 % d’entre eux ne sont pas vaccinés indique l’ARS. Dans les hôpitaux publics de Marseille (AP-HM) ce taux s’établit à 86 %. Une différence qui s’explique « par la faible proportion de personnes vaccinées à Marseille. Il y a certains secteurs où le taux de couverture vaccinal n’atteint pas 50 % », avance Lionel Velly. « La moyenne d’âge est de 56 ans. Les personnes vaccinées admises en réanimation présentent toutes des problèmes de santé connexes », précise-t-il.

« Nous sommes un peu désabusés, parce que tout cela était évitable. Après deux ans d’épidémie, nous voyons encore des gens arriver en réanimation qui disent ‘le Covid n’existe pas’ », regrette Lionel Velly. Un point sur lequel tient à insister Sébastien Debeaumont. « Nous avons des cas de cluster dans des Ehpad, avec très peu d’hospitalisations et de décès, parce que les résidents ont leurs trois doses », explique le directeur général adjoint de l’ARS Paca.