Coronavirus en Occitanie: Le message alarmiste (et viral) d’une infirmière du Samu est une intox

Un téléphone portable. Illustration. — Marius Berthelsen

Avec le coronavirus, l’actualité est assez anxiogène, sans qu’il faille en rajouter. Voilà le message relayé depuis ce samedi à la fois par le CHU de Toulouse et par celui de Montpellier​.

Les deux établissements, rejoints par l’agence régionale de Santé, qualifient de « fake », le message viral qui circule sur les réseaux sociaux et par sms et rapporte les propos d’une certaine « Claire Magne », infirmière au Samu, tantôt dans la Ville rose, tantôt dans la préfecture l’Hérault.

FAKE OFF

Le CHU de Toulouse assure notamment qu’il n’a « pas d’infirmière de ce nom au Samu ».

Dans son post, la soi-disant soignante délivre d’abord un message de salubrité publique en suppliant les gens de rester chez eux. Mais elle indique ensuite à son interlocuteur que le pic de l’épidémie est selon les confidences d’un médecin régulateur prévu pour ce week-end et la semaine à venir.

Alors, les plus pessimistes diront que, fake ou pas, la fiction n’a en ce moment que quelques jours d’avance sur la réalité. Mais « Claire Magne » ne s’en tient pas qu’au témoignage médical. Elle conseille aussi de laisser « décanter » ses courses pendant 1h30 dans sa voiture.

Enfin, elle affirme que le virus devient de plus en plus virulent et que tous les cas graves hospitalisés « en réa » au CHU de Toulouse ont moins de cinquante ans. Une assertion fausse puisque, ce vendredi, le CHU indiquait officiellement que huit patientes et patients, âgés de 41 à 80 ans étaient hospitalisés en réanimation, et que la moyenne d’âge était d’une soixantaine d’années.

Société

Non, une « infirmière raciste » n’a pas refusé de soigner un homme atteint du coronavirus en Italie

Société

Attention à ces photos trompeuses de manifestation d’infirmiers, qui remontent à 2010

117 partages