Coronavirus en Bretagne : Que sont devenus les 84 patients transférés dans la région ?

Du personnel soignant marche devant un train reliant Paris à la Bretagne et transportant des malades du Covid-19, le 31 mars 2020. — Thomas Samson / SIPA

Au plus fort de la pandémie de coronavirus en France, ils ont été évacués vers la Bretagne dans le cadre du dispositif de solidarité nationale. Transportés par avion militaire ou à bord de trains sanitaires, 84 patients du Grand-Est et de l’Ile-de-France ont été transférés entre le 25 mars et le 5 avril vers neuf établissements de santé bretons afin de soulager les services de réanimation des deux régions les plus touchées par le Covid-19.

Deux mois après le premier transfert, l’Agence régionale de santé de Bretagne a fait le point sur la situation de ces 84 patients. Parmi eux, 57 « dont l’état de santé s’est amélioré ont d’ores et déjà pu regagner leurs régions d’origine », indique l’ARS Bretagne.

Six de ces patients sont décédés

Vingt et un patients restent toujours hospitalisés dans les hôpitaux de la région. « Neuf sont pris en charge en réanimation et douze en hospitalisation conventionnelle ou en soins de suite et de réadaptation », précisent les autorités sanitaires, ajoutant que six décès ont par ailleurs été à déplorer.

Selon le dernier point de situation transmis vendredi, 2.784 cas de Covid-19 ont été confirmés à ce jour en Bretagne, l’une des régions les moins touchées par la pandémie. Vingt personnes se trouvent toujours en service de réanimation tandis que 242 patients âgés de 48 à 100 ans sont décédés depuis le début de la crise sanitaire dans les hôpitaux de la région.

Société

Plus de 100 cas positifs à l’abattoir de Kermené dans les Côtes d’Armor

Société

La Bretagne, un exemple à suivre pour le déconfinement de la France ?

190 partages