Coronavirus en Belgique : « Les Français sont les bienvenus sur nos terrasses tant qu’ils se comportent bien »

La grand place de Tournai, en Belgique. — M.Libert / 20 Minutes
  • En Belgique, les terrasses des bars et restaurants rouvrent dès samedi 8 mai.
  • Une mesure prise deux semaines avant la France qui pourrait tenter de nombreux Nordistes.
  • Aucune mesure de ne sera prise côté belge pour empêcher les clients français de traverser la frontière.

A l’assaut. En Belgique, cafés, bars et restaurant pourront de nouveau accueillir des clients, à partir de samedi, dans des conditions particulières et uniquement sur les terrasses extérieures. Un relâchement de la pression qui intervient deux semaines avant que des mesures similaires soient prises en France. Dès lors, il ne fait aucun doute que de nombreux Français frontaliers seront tentés de passer outre-Quiévrain pour déguster quelques rafraîchissements, houblonnés ou pas. Nos voisins doivent-ils craindre une invasion de Nordistes ? Et ces derniers peuvent-ils seulement traverser la frontière ?

En Belgique, le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées ont donc acté un nouvel allègement des mesures sanitaires de lutte contre l’épidémie de coronavirus à partir de samedi. Les terrasses des bars et des établissements de restauration pourront rouvrir entre 8 heures et 22 heures sous certaines conditions. Entre autres de n’admettre que quatre personnes par table, que celles-ci soient espacées de 1,50 m et de ne pas pratiquer de service au bar.

Frontières ouvertes sans restriction

Par ailleurs, depuis le 19 avril, les voyages non-essentiels depuis la France vers un autre pays de l’Union européenne sont de nouveau autorisés. Cela ne change pas grand-chose pour les frontaliers qui, eux, sous réserve de ne pas dépasser un périmètre de 30 km autour de leur domicile, pouvaient continuer de passer la frontière belge. Pour les séjours de moins de 48 heures en Belgique, il ne sera pas nécessaire de remplir le Formulaire de localisation du passager, ni de présenter un test PCR. Côté belge, les autorités ont aussi de nouveau rouvert les frontières pour les activités non essentielles. Donc, les Nordistes pourront bien se rendre chez leurs voisins samedi, sous réserve de rentrer avant le couvre-feu.

L’été dernier, plusieurs stations balnéaires flamandes avaient interdit les « touristes d’une journée » pour éviter une ruée des Français sur leurs plages. De telles mesures ne sont pas à l’ordre du jour pour les terrasses. « Il n’y aura pas de discrimination, on ne va pas demander la carte d’identité des clients des bars. Les Français sont toujours les bienvenus tant qu’ils se comportent bien », assure à 20 Minutes le bourgmestre de Tournai. Pour l’élu, le problème est ailleurs : « Beaucoup de restaurants nous ont déjà fait savoir qu’ils n’allaient pas rouvrir parce que ce n’est pas rentable uniquement avec la terrasse », poursuit l’élu, précisant que ce n’était pas le cas des bars.

Il risque ainsi d’y avoir une certaine disparité entre l’offre et la demande, du moins en théorie. Car cette disparité pourrait être atténuée par le facteur météo si les mauvaises prévisions venaient à se confirmer pour ce week-end. Quoi qu’il en soit, ceux que la pluie ne refroidirait pas, il faudra prévoir un « Sam ». Contactée par 20 Minutes, la préfecture du Nord a annoncé que « des opérations de contrôle pourront effectivement être menées » aux points de passage de la frontière.

15 partages