Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : Propagation du virus, mesures… Où en est-on dans le département ?

Le port du masque est obligatoire à Nice et dans dix-sept autres communes des Alpes-Maritimes — SYSPEO/SIPA

  • Au CHU de Nice, les responsables jugent « inquiétante » la reprise de l’épidémie dans les Alpes-Maritimes.
  • Ils s’attendent à une montée en charge dans leurs services, qui ne sont pour le moment pas saturés.
  • Le préfet a décidé d’obliger au port du masque dans 18 grandes communes.

Selon les responsables du CHU de Nice, la situation est désormais « inquiétante » dans le département des Alpes-Maritimes.20 Minutes fait le point sur l’épidémie de Covid-19 alors que le nombre de cas augmente sensiblement depuis quelques jours.

Où en est-on de la circulation du virus ?

Classés « rouge » depuis le 27 août, les Alpes-Maritimes voient le nombre de personnes infectées se multiplier ces derniers jours. « La circulation du virus est très active dans tout le département. Le taux de positivité [nombre de cas positifs parmi les personnes testées] est de 7,8 %, soit deux fois plus en dix jours, contre 5,2 % au niveau national », alertaient en fin de semaine dernière les responsables du CHU de Nice.

Selon les dernières données disponibles de l’ARS, au 8 septembre, le département était alors le plus touché de Paca juste après les Bouches-du Rhône, avec un taux d’incidence de 131,3 cas pour 100.000 habitants.

Les hôpitaux sont-ils saturés ?

Le plan blanc a été réactivé pour prévenir une montée en charge du nombre de malades de la Covid-19, mais pour l’instant les hôpitaux ne sont pas saturés. Au 8 septembre, 99 personnes étaient hospitalisées dans les établissements azuréens, soit 31 de plus en une semaine. Dix l’étaient en réanimation (+3).

Au CHU de Nice, une nouvelle organisation devrait permettre de gérer une augmentation attendue du nombre de cas sans avoir à reporter d’autres opérations non urgentes.

Quelles mesures ont été prises ?

Face à un « taux d’incidence en augmentation constante », le préfet a décidé d’élargir l’obligation du port du masque. Depuis vendredi, un arrêté prévoit une amende de 135 euros en cas de non-respect de cette consigne dans huit communes : Nice, Cannes, Antibes, Cagnes-sur-Mer, Grasse, Le Cannet, Menton, Saint-Laurent-du-Var, Vallauris, Mandelieu-la-Napoule, Mougins, Vence, Villeneuve-Loubet, Beausoleil, Valbonne, Roquebrune-Cap-Martin, Carros et La Trinité.

La mairie de Nice a décidé de ne plus autoriser les visites dans ses Ehpads et de limiter de le nombre d’invités dans les mariages. Le département des Alpes-Maritimes a de son côté annulé tous ses événements publics.

Nice

Comment la ville se prépare (déjà) à la « deuxième vague » de la Covid-19

Nice

Face au risque d’une deuxième vague, le département annule tous ses événements

0 partage