Coronavirus dans le Nord : Nouvelles mesures face à une accélération « brutale » du virus

A Lille, dans certains endroits, on porte obligatoirement le masque dans la rue. — M.Libert / 20 Minutes

« Rebond épidémique ». Lundi soir, le préfet du Nord a publié une liste de mesures supplémentaires visant à endiguer la circulation du coronavirus dans le département. Elles viennent en complément de celles annoncées la semaine dernière après que le Nord a été classé en « zone rouge ».

La préfecture et l’Agence régionale de santé (ARS) l’ont confirmé, la situation épidémiologique se dégrade brutalement dans le Nord, et particulièrement sur le territoire de la Métropole européenne de Lille (MEL). Au niveau régional, le taux d’incidence « a triplé » depuis début septembre et atteint aujourd’hui 95 cas pour 100.000 habitants. Dans le Nord, ce taux est de 136 et pour la MEL, il est de 190. Les chiffres sont encore plus marquants chez les jeunes de 15 à 19 ans pour lesquels le taux d’incidence est de 256 dans le Nord et 208 dans le Pas-de-Calais. De nombreux cas de contamination que l’ARS impute à « des événements festifs privés et des séjours touristiques. »

Les Journées du patrimoine annulées

Du coup, le préfet a décidé de serrer un peu plus la vis. Il a annoncé l’annulation des Journées européennes du patrimoine (JEP) prévues ce week-end dans plusieurs territoires du département : Métropole européenne de Lille, Communauté urbaine de Dunkerque, communautés d’agglomération de Maubeuge Val de Sambre, de Cambrai, du Douaisis, du Caudrésis-Catésis, de la Porte du Hainaut et de Valenciennes Métropole. Ailleurs dans le Nord, les JEP sont maintenues à condition de respecter les règles sanitaires.

L’autre annulation au niveau départemental concerne les événements prévus sur la voie publique en lien avec la Fête des voisins, prévue vendredi. La préfecture recommande aussi l’annulation « des évènements festifs prévus dans les parties communes des immeubles et habitations. »

Obligations et fortes recommandations

Il est par ailleurs fortement recommandé aux organisateurs d’événements rassemblant du public de les « reporter » ou de les « annuler ». Cela concerne, entre autres, les « inaugurations, colloques, assemblées générales, salons professionnels. » En cas de maintien, le préfet incite néanmoins à « réduire le volume de participants. » Il en va de même pour les événements privés ou familiaux, à l’origine d’un « nombre significatif de foyers épidémiques. »

Toujours au niveau départemental, les « ventes au déballage, vide-greniers et brocantes » sont désormais limités à un nombre maximum de 200 exposants à condition, là encore, de respecter un écart entre chaque stand et de mettre en place un sens de circulation.

Lille

Coronavirus à Amiens : Cinq cents étudiants de la fac de médecine placés en isolement à cause du Covid

Lille

Coronavirus dans le Nord : Une quarantaine de pompiers de Cambrai testés après trois cas de Covid-19

3 partages