Coronavirus : Bruno Le Maire annonce le lancement d’un prêt garanti par l’Etat pour aider le secteur du tourisme

Arrivée de touristes à Belle-Ile-en-Mer, juillet 2020. (Illustration) — Philippe Dannic/SIPA

C’est un dispositif mis en place pour venir en aide aux entreprises du secteur du tourisme. Un nouveau prêt garanti par l’Etat intitulé « PGE saison » va leur permettre dès le 5 août d’obtenir un crédit sur la base des trois meilleurs mois du chiffre d’affaires réalisé en 2019, a annoncé vendredi Bruno le Maire, selon un communiqué de Bercy. Pour « un camping, qui réalise 80 % de son chiffre d’affaires sur 3 mois », le plafond du PGE passera ainsi « de 25 % à 80 % de son chiffre d’affaires du dernier exercice clos », a détaillé le ministère.

Pour les autres secteurs, le plafond du PGE correspond à 25 % du chiffre d’affaires annuel. Le secteur du tourisme, « touché de plein fouet par la crise » sanitaire liée au coronavirus, a rappelé le ministre, bénéficiera ainsi de dispositions particulières, et plus adaptées à la saisonnalité de leur activité, pour faire face aux problèmes de trésorerie.

Les discothèques soutenues

Le communiqué de Bercy précise que la mesure est dédiée « aux secteurs liés au tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, de l’évènementiel, du sport, du loisir et de la culture ». Interrogé sur la situation du monde de la nuit, Bruno Le Maire a glissé sur CNews que les discothèques « font partie des secteurs qui seront soutenus, notamment par ces nouveaux prêts ».

La Fédération bancaire française (FBF) précise dans un communiqué que pour les entreprises du tourisme « ayant déjà souscrit un ou plusieurs PGE, le PGE saison fonctionnera comme un complément, permettant d’aller jusqu’au plafond correspondant aux trois meilleurs mois d’activité ».

Selon le lobby bancaire français, les secteurs de l’hébergement et de la restauration représentent 15 % des PGE accordés. Au total, tous secteurs confondus, 114 milliards d’euros ont été accordés à 555.000 entreprises en France depuis la fin mars.

Le chômage partiel prolongé

Le ministre a voulu « rassurer ceux qui veulent étendre la durée du prêt », c’est-à-dire demander à le rembourser sur une période plus longue qu’un an. « Je négocie avec la Fédération bancaire française les meilleurs taux possible pour les hôteliers, les restaurateurs », a-t-il indiqué.

Le gouvernement a par ailleurs décidé que le dispositif de chômage partiel mis en place pour le secteur du tourisme serait prolongé jusqu’en décembre, mais les modalités n’ont pas encore été définies.

Faits divers

Marseille : « Ils avaient un monopole ! »… Une huitième interpellation dans l’affaire du site touristique clandestin

Société

Coronavirus : Le chômage partiel prolongé pour le secteur du tourisme, selon des modalités à définir

0 partage