Coronavirus à Toulouse : Obligés d’annuler leur meeting, des candidats aux municipales contournent l’obstacle

Un micro avant un discours. Illustration. — Irina L. – PixaBay

  • Le coronavirus perturbe la campagne des élections municipales avec la nouvelle interdiction de rassembler plus de 1.000 personnes.
  • De nombreux candidats au Capitole ont annulé en cascade ce lundi leur dernier meeting d’avant premier tour.
  • Mais plutôt que de s’avouer vaincus, certains ont dégainé un plan B.

Beaucoup ont ironisé quand, vendredi soir, la candidate au Capitole Nadia Pellefigue (Une-PS-PRG-PCF) a annoncé qu’elle annulait son meeting du mardi 10 mars « en raison du coronavirus ». Plus personne ne se moque ce lundi, après la décision des autorités d’interdire tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes en France. Les candidats têtes de liste annulent désormais les uns après les autres leur grande réunion publique d’avant premier tour.

Jeudi, Jean-Luc Moudenc ​(LR, soutenu par LREM) ne pourra pas galvaniser ses supporteurs à la salle Jean-Mermoz, la même que celle choisie par Nadia Pellefique et dont la jauge est de 1.400 places assises ou 1.900 debout. « 1.500 à 1.700 personnes se sont annoncées, nous choisissons d’éviter tout risque, en application du principe de précaution », indique l’équipe du maire candidat.

Pierre Cohen (Génération. s) ne se produira pas au Métronum mardi, l’écologiste Antoine Maurice (Archipel Citoyen) renonce à son grand meeting de jeudi au Centre de congrès Pierre-Baudis. Il ne souhaite pas en effet avoir à refouler les gens « suivant le principe du premier arrivé, premier servi ».

Selon nos informations en revanche, la modestie du Parti animaliste paye : il a choisi la toute petite jauge de la salle Osète, en centre-ville, et maintient sa réunion publique de mardi (19h30).

Deux meetings simultanés sur les réseaux sociaux

Mais les candidats ont de la ressource, et beaucoup ont trouvé des stratégies pour contourner la difficulté. « Le meeting aura bien lieu. Chez vous ! », lance Nadia Pellefigue, qui a du coup deux jours d’avance pour peaufiner sa com’. C’est sur les réseaux sociaux, et notamment en Facebook live que le meeting sera retransmis, en présence de tous les orateurs prévus initialement. Ces derniers seront filmés dans un lieu mystère, probablement aussi dans une ambiance étrange. Et si les électeurs de gauche ont deux écrans et un goût pour la comparaison de style, ils pourront suivre en même temps celui de Pierre Cohen qui se replie lui aussi sur Facebook.

Archipel Citoyen cherche également un plan B. « Pour poursuivre la dynamique de la campagne, nous proposerons de remplacer [le meeting] par une grande action en plein air dont les détails seront communiqués ultérieurement », assure l’équipe d’Antoine Maurice. Suspense donc.

Enfin, Jean-Luc Moudenc n’a pas encore fait d’annonce d’événement bis. Il est « en réflexion ».

Santé

Coronavirus : Plus d’un Français sur quatre envisage de ne pas voter aux municipales par crainte du Covid-19

Toulouse

Coronavirus à Toulouse : Concerts, salons, festival… Quels sont les événements culturels annulés ?

2 partages