Coronavirus à Perpignan : Privés de parloir, des détenus refusent de regagner leurs cellules

La prison de Perpignan (illustration) — DAMOURETTE/SIPA

Des détenus du centre pénitentiaire de Perpignan (Pyrénées-Orientales) ont refusé de regagner leurs cellules après leur promenade, ce mardi après-midi. Auprès de 20 Minutes, la direction interrégionale des services pénitentiaires de Toulouseindique que tout est rentré dans l’ordre dans cette prison, et qu’il n’y a aucun blessé.

« Il y a eu un blocage des cours de promenade sur la réintégration des détenus. Ils n’ont pas voulu remonter, et ont fait un blocage collectif, indique Frédéric Jenot, le secrétaire local du syndicat FO Pénitentiaire à Perpignan. La discussion tournait autour des restrictions autour des cantines, et de la suspension des parloirs. Au bout d’une vingtaine de minutes, les détenus ont commencé à réintégrer leurs zones d’hébergement. »

Ce mardi matin, à la maison d’arrêt de Grasse, dans les Alpes-Maritimes, une mutinerie a eu lieu lors de la promenade d’une centaine de détenus. C’est l’annonce de la suspension des parloirs, dans le cadre des mesures contre l’épidémie de coronavirus, qui a provoqué cette réaction. Tout est rentré dans l’ordre aux alentours de 14 h.

Nice

Coronavirus : La suspension des parloirs à la prison de Grasse déclenche une mutinerie, des coups de feu tirés

Justice

Coronavirus : « Nous allons distribuer 100.000 masques en prison », annonce Nicole Belloubet

18 partages