Coronavirus à Nice : Après Madrid, le « cinébalcon » déroule sa toile sous les fenêtres de la capitale azuréenne

Une séance à Madrid (Espagne) le 13 avril — Kiko Huesca (es-ES)/EFE/SIPA

Séances prévues à 20h05, juste après les acclamations pour les soignants. Chaque soir de cette dernière semaine programmée du confinement, un écran géant itinérant s’installera dans un quartier différent de Nice pour une projection destinée aux habitants installés à leurs fenêtres et sur leurs balcons.

L’opération baptisée Cinébalcon, déjà lancée à Madrid notamment, s’est montée à Nice en partenariat avec Amazon Prime video. Le film Forte (avec Melha Bedia et Valérie Lemercier) sera proposé lundi et vendredi, Ary Abittan sera à l’honneur avec son spectacle My story mardi et jeudi et c’est Tout en douceur, le one man show de Jérôme Commandeur qui sera au programme mercredi soir. Le lieu de projection sera révélé quelques heures avant chaque projection, sur les réseaux sociaux de la ville.

Si le pop-corn est bien sûr autorisé sur les balcons, « il est demandé aux habitants de rester chez eux et ne pas descendre dans la rue, même à l’occasion de ces projections », appuie la mairie. Elle prévient que si « cette consigne n’était pas respectée, la projection serait alors immédiatement stoppée et annulée ».

Coronavirus

Et si Nice devenait une ville plus « vélo » à la sortie du confinement ?

Cannes

Un « marketplace » développé dans l’urgence pour relancer l’économie locale

1 partage