Coronavirus à Nantes : Présenté au juge après quatre infractions au confinement en une semaine

Illustration d’un contrôle de police à Nantes pendant le confinement — S. Salom Gomis/ SIPA

Il était bien en possession d’une attestation de déplacement mais le document n’était plus valable depuis deux heures. Un homme de 35 ans a été verbalisé par les policiers municipaux pour une infraction aux mesures de confinement, lundi soir vers 18h20 à Nantes. Il se trouvait alors sur le cours des 50 otages, rapporte la police.

Une scène malheureusement banale si ce n’était pas la quatrième fois en moins d’une semaine que cet homme ne respectait pas l’interdiction de sortir de chez soi. Selon la police, il avait notamment été contrôlé et verbalisé à deux reprises place du Commerce en soirée, samedi et mardi derniers. Cette fois, l’homme a été placé en garde à vue et a été présenté à un juge, ce mardi. Il a été convoqué devant le tribunal pour le mois de septembre.

Prison ferme pour les récalcitrants

Pour rappel, en raison de l’état d’urgence sanitaire dans lequel se trouve le pays, la violation des règles de confinement est punie d’une amende de 135 euros, 200 en situation de récidive dans les quinze jours. Dans le cas de « quatre violations dans les trente jours », le délit est « puni de 3.750 euros d’amende et six mois de prison au maximum ». Des condamnations en ce sens sont déjà tombées.

Société

Coronavirus en Loire-Atlantique : L’aéroport de Nantes fermé à partir de lundi

Nantes

Coronavirus à Nantes : Les abonnements TAN du mois d’avril ne seront pas facturés

5 partages