Coronavirus à Marseille : L’Umih annonce la réouverture des bars dès ce mardi

Un bar sur le Vieux-Port de Marseille — Christophe SIMON / AFP

  • Une réunion s’est tenue ce lundi en préfecture à Marseille avec le 
  • L’Umih aurait obtenu la réouverture des bars dès ce mardi selon son président. 
  • Toutefois, le préfet, injoignable pour l’heure, n’a fait état d’aucun arrêté en ce sens 

La nouvelle, plutôt surprenante, a de quoi réjouir les professionnels marseillais ​et aixois de la restauration. « A l’issue d’une réunion ce lundi avec monsieur le préfet et Madame la maire d’Aix-en-Provence, le préfet a autorisé la réouverture des bars dès ce mardi », affirme auprès de 20 Minutes le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) des Bouches-du-Rhône, Bernard Marty.

Fermés depuis le classement de la métropole d’Aix-Marseille en zone d’alerte maximale face à l’épidémie de coronavirus, les restaurants marseillais et aixois avaient été autorisés à rouvrir ce lundi. En revanche, comme à Paris, les bars devaient rester fermés. A en croire Bernard Marty, le préfet des Bouches-du-Rhône est revenu sur sa position pour autoriser la réouverture des bars dans tout le département, « à la condition des gestes barrières, de l’application stricte du protocole sanitaire et de l’obligation des consommations à table », écrit l’Umih sur sa page Facebook.

Aucun arrêté pour l’heure

« La consommation au comptoir, la consommation debout, les déambulations verres à la main, en intérieur ou en extérieur sont interdites », précise l’Umih sur ses réseaux sociaux. « On reviendrait au droit commun, avec une fermeture à une heure du matin à Aix-en-Provence et deux heures à Marseille », affirme Bernard Marty.

« Le préfet a été à l’écoute de nos arguments, qui consistaient à dire que tout peut être envisagé avec un protocole sanitaire lourd, se réjouit le président départemental de l’Umih. Comment accepter qu’un bar soit fermé huit jours, entouré de deux boulangeries dont les terrasses sont pleines ? Que peut-il répondre à l’évidence ? Maintenant, on est suspendu à l’arrêté du préfet ».

Contactée à de multiples reprises, la préfecture des Bouches-du-Rhône n’a pas donné suite à nos sollicitations. La préfecture n’a fait état d’aucun arrêté sur la question à l’heure où ces lignes sont écrites.

Économie

Coronavirus : « Je ne sais pas comment j’ouvre »… Face aux nouvelles mesures sanitaires, les restaurateurs parisiens en plein doute

Paris

Coronavirus à Paris : Vers la fermeture des bars dans la capitale

28 partages