Coronavirus à Bordeaux : Masque, drive test, vélo… Ce que l’on sait sur le déconfinement

Le mairie souhaite imposer le port du masque rue Sainte-Catherine. — Mehdi Fedouach / AFP

  • Après les annonces d’Edouard Philippe, les conditions du déconfinement se précisent dans les villes. A Bordeaux, le port du masque devrait être obligatoire rue Sainte-Catherine, dans les parcs ou encore sur les quais.
  • Pour le dépistage, trois « drive test » vont voir le jour. Deux pour les voitures, un pour les piétons.
  • La ville présentera bientôt un nouveau plan de circulation avec des aménagements pour le vélo et la marche.

Le compte à rebours est lancé et depuis les annonces du Premier ministre, on s’active dans les mairies de toute la France pour être prêt le 11 mai. « Pas pour le déconfinement mais pour le desserrement du confinement », dixit Nicolas Florian mercredi lors du premier conseil municipal en période d’épidémie. Depuis quelques jours, le maire LR de Bordeaux multiplie les annonces notamment dans la presse ce que lui reprochent d’ailleurs ses opposants.

Il a donc profité de ce rendez-vous entre élus pour donner davantage de précisions sur sa méthode et ses souhaits pour l’après. Pour ça, il avait convié un invité un peu particulier, le directeur général du CHU, Yann Bubien. Ce dernier a notamment répondu aux nombreuses questions d’ordre sanitaire et notamment sur la politique de tests. 20 Minutes fait le point à une dizaine de jours du 11 mai.

  • Le masque obligatoire dans de nombreux lieux

Ce jeudi, Bordeaux Métropole lance sa distribution de masques « grand public » par la poste avec un objectif : « 80 à 90 % de la population doit en avoir reçu un dans la semaine du 11 mai », affirme Nicolas Florian. Pour rappel, si vous êtes seul, vous recevrez un masque, si vous êtes deux ce sera deux et ensuite pour les foyers plus nombreux, il faudra faire une demande à la mairie pour obtenir une pièce par personne. Et les Bordelais en auront bien besoin.

Les masques pourraient être obligatoire sur les marchés. Les masques pourraient être obligatoire sur les marchés. – NICOLAS TUCAT / AFP

En effet, si le masque et obligatoire dans tous les transports en commun de l’Hexagone, le maire de Bordeaux veut élargir la mesure aux quais des stations, aux artères très fréquentées comme la rue Sainte-Catherine ou aux les quais de la Garonne, dans les parcs et enfin sur les marchés. Pour imposer cela, l’édile envisage de prendre des arrêtés municipaux.

  • Trois « drive test » pour dépister la population

Ce sera l’un des plus grands enjeux du déconfinement. Le dépistage des cas suspects afin d’isoler au plus vite les personnes contaminées. A Bordeaux, Yann Bubien a annoncé la mise en place dans les prochains jours de trois centres d’accueil pour le grand public. Deux « drive test » pour les voitures dans les hôpitaux Pellegrin et Haut-Léveque et un « drive test » pour les piétons à l’hôpital de Saint-André. Les autorités sanitaires pourront tester jusqu’à 3.000 personnes par jour à partir du 11 mai.

Le processus sera assez simple à suivre selon le directeur du CHU : « Si vous avez un doute, il faudra appeler le 15 et les personnes seront dispatchées notamment vers ces  »drive test ». Même chose pour les médecins généralistes puisque dès qu’il y aura l’apparition du moindre symptôme, les patients seront redirigés vers ces centres ». L’objectif est là aussi très simple pour la préfecture de la Gironde : « Il faut qu’on tue dans l’œuf tous les cas ». Une carte avec les centres de dépistages devrait être élaborée d’ici le déconfinement.

  • De la place pour les transports alternatifs

En attendant ce jeudi en fin de journée la présentation par Bordeaux Métropole du plan de reprise du réseau TBM (mesures sanitaires et de sécurité, amplitude des transports…), le vélo et la marche devraient être encouragés par la mairie de Bordeaux. Nicolas Florian présentera son nouveau plan de circulation de la ville mercredi prochain selon les informations de 20 Minutes. A l’heure actuelle, un groupe de travail planche sur de nouveaux itinéraires cyclables notamment sur les boulevards et dans le centre-ville.

D’autres pistes sont à l’étude comme la baisse des frais d’accès au VCub ou l’augmentation du parc de vélos en libre-service. Est-ce que certaines rues seront complètement fermées aux véhicules pour favoriser les transports doux ? Il est encore trop pour le dire. Une chose est sûre, Fabienne Buccio, la préfère de la Gironde, a d’ores et déjà annoncé que des mesures particulières seraient prises pour la rue Sainte-Catherine après une réunion lundi prochain avec les commerçants.

Société

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : Seize nouveaux décès dans la région en l’espace de 24 heures

Société

VIDEO. Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : « Il y a une unité, un esprit de famille », l’aventure humaine d’une usine éphémère de masques

5 partages