Coronavirus à bord d’un paquebot à Saint-Nazaire : Dépistage, rapatriement… La difficile prise en charge de l’équipage confiné

Le Celebrity Apex à Saint-Nazaire — S. Salom Gomis/ AFP

  • Jeudi dernier, sept personnes, qui se trouvent à bord d’un bateau de croisière à quai à Saint-Nazaire, ont été dépistées positives au Covid-19.
  • Depuis, la compagnie américaine Royal Carribean tente d’organiser la vie à bord et le rapatriement de ses employés.
  • Ce week-end, 3.000 tests ont été livrés et de premiers départs ont été orchestrés.

Depuis plusieurs jours, une cellule de crise se réunit quotidiennement par audioconférence. Il faut dire que la situation vire au casse-tête à Saint-Nazaire : depuis jeudi, quelque 1.500 membres de l’équipage sont confinés à bord du bateau de croisière Celebrity Apex, tout juste livré et resté à quai en raison de la crise sanitaire.  De sept cas positifs au coronavirus diagnostiqués à bord, le chiffre est passé à 29 le lendemain. Depuis, les autorités ne communiquent plus sur le nombre de malades, mais la situation se complique. 20 Minutes fait le point.

Quelle est la situation sur place ?

Depuis la découverte des cas, l’ensemble du personnel est strictement confiné dans le bateau, qui a été entièrement désinfecté. Et à l’intérieur, l’équipage a été réparti en quatre catégories : les personnes qui montrent des symptômes, les cas contacts, les personnes qui ont côtoyé ces cas contacts, et le reste, détaille le sous-préfet de Saint-Nazaire Michel Bergue. Ce lundi, les autorités n’ont pas souhaité commenter l’état de santé des personnes infectées. On sait cependant que certaines d’entre elles ont depuis dû être transportées à l’hôpital de Saint-Nazaire. Selon le dernier bilan de l’Agence régionale de santé, deux malades du Covid-19 s’y trouvaient en réanimation ce week-end.

Que va-t-il se passer dans les prochains jours ?

En fin de semaine dernière, le paquebot de luxe construit aux chantiers navals de Saint-Nazaire a été officiellement livré à son armateur américain Celebrity Cruises, du groupe Royal Carribean. La compagnie a immédiatement pris la main en faisant livrer 3.000 tests et du matériel de protection, dimanche soir. C’est le médecin de la compagnie, déjà à bord, qui les réalisera, avec l’aide de quatre autres médecins et trois infirmières attendus d’ici à la fin de la semaine. Les résultats des tests, qui seront pratiqués deux fois pour chaque personnel, devraient être connus dans les prochains jours, indique le sous-préfet.

Comment s’organise le rapatriement des membres de l’équipage ?

Une soixantaine de nationalités sont représentées parmi les employés, ce qui rend la situation très délicate, selon le sous-préfet Michel Bergue : « Une moitié environ est originaire de pays actuellement fermés ». Pour les autres, il a été décidé que « toute personne qui peut regagner son domicile, si son état de santé est compatible avec le fait de voyager et qu’elle respecte les précautions à prendre » est libre de quitter le navire si elle le souhaite, sans même avoir pratiqué de test, précise le sous-préfet. D’ailleurs, 18 personnes, majoritairement des sous-traitants, seraient déjà rentrées chez elles « par la route ou par avion ». D’autres départs sont programmés dans la journée de mardi, une délicate opération « à la charge de la compagnie ».

Société

Coronavirus à Saint-Nazaire : Sept cas parmi les 1.400 employés du bateau de croisière confinés

Économie

Le Havre : A cause du coronavirus, toutes les escales de paquebots annulées en avril

21 partages