Corée du Nord : Séoul assure avoir détecté le tir d’un missile balistique depuis un sous-marin

L’inquiétude grandit en Corée. Alors qu’une réunion tripartite doit avoir lieu ente la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon pour discuter de leur approche diplomatique avec Pyeongchang, l’armée sud-coréenne indique avoir détecté un tir de missile balistique par la Corée du Nord. Lancé depuis un sous-marin, il s’agirait d’un SLBM [missile balistique stratégique mer-sol], une technologie avancée.

Le Nord continue ainsi sa course à l’armement, suscitant la crainte dans plusieurs pays. Pyeongchang dispose désormais de l’arme nucléaire et a dévoilé ou testé ces dernières semaines un missile balistique intercontinental, une arme tirée depuis un train ou encore un missile présenté comme hypersonique. En d’autres termes, Kim Jong-un aurait les moyens de frapper directement les Etats-Unis.

« La raison fondamentale de cette provocation du Nord est que les Etats-Unis ne changent pas leur position sur les pourparlers », a déclaré Shin Beom-chul, chercheur à l’Institut coréen de recherche sur la stratégie nationale. Pour lui, le régime de « Pyongyang essaie ainsi de démontrer qu’il peut être encore plus provocant ».

Relations tendues avec les Etats-Unis

La semaine dernière, Kim Jong-un a d’ailleurs estimé que les Etats-Unis étaient la « cause profonde » de l’instabilité dans la péninsule. Le missile a été lancé au lendemain de l’appel au dialogue avec Pyongyang lancé par Sung Kim, représentant spécial de Joe Biden pour la Corée du Nord. « Nous n’avons aucune intention hostile envers la Corée du Nord et nous espérons les rencontrer sans conditions », a déclaré le diplomate, tout en ajoutant que les alliés avaient la « responsabilité de mettre en œuvre » les sanctions décidées par le Conseil de sécurité de l’ONU.