Corée du Nord : Le régime tire trois projectiles non identifiés

Des passants regardent l’image du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à la télévision à Séoul, le 9 mars 2020. — Ahn Young-joon/AP/SIPA

La Corée du Nord a tiré lundi trois projectiles non identifiés, a indiqué l’armée sud-coréenne, quelques semaines après l’annonce par Pyongyang de la fin de son moratoire sur les essais de missiles balistiques de longue portée.

Les trois projectiles ont été tirés depuis la région de Sondok, sur la côte est, en direction de la mer du Japon, a indiqué dans un communiqué l’état-major sud-coréen, sans autre détail. « L’armée surveille d’éventuels autres tirs et se maintient en état d’alerte », a-t-il expliqué.

Fin de la période de détente

Un porte-parole de l’armée japonaise a affirmé que la Corée du Nord semblait avoir tiré « un ou des missiles balistiques » qui, à sa connaissance, n’avait pas pénétré le territoire ou la zone économique exclusive du Japon.

La Corée du Nord a annoncé il y a une semaine que Kim Jong-un avait supervisé un « tir d’artillerie de longue portée », après que Pyongyang eut menacé de faire la démonstration d’une nouvelle arme. Des tests de tirs ont été menés fin 2019, dont le dernier en novembre, mettant radicalement fin à une période de détente en 2018. Kim Jong-un « continue de tester, d’améliorer et de rendre opérationnelles ses forces », a commenté sur Twitter Vipin Narang, un chercheur du MIT spécialiste de l’armement nucléaire.

1 partage