Congé de deuil parental : Finalement, les députés LREM proposent de l’allonger à trois semaines

Mounir Mahjoubi à l’Assemblée nationale le 12 novembre 2019. — Bertrand GUAY / AFP

Rattraper le tollé à l’Assemblée. Ce mardi matin, Mounir Mahjoubi a annoncé que les députés LREM souhaitaient porter le congé de deuil parental à trois semaines pour tous les actifs. Actuellement, en cas du décès d’un enfant mineur, le congé accordé n’est que de cinq jours.

Ces « trois semaines de répit de deuil » seront « universelles, c’est-à-dire pour les actifs : salariés du privé, fonctionnaires, artisans, indépendants, agriculteurs », a souligné le député LREM sur Sud Radio. Il a précisé que des propositions seraient également faites sur « l’accompagnement financier des familles au moment des obsèques » et leur « accompagnement psychologique ».

L’explication n’avait pas vraiment convaincu

Cette annonce intervient dix jours après que la majorité des députés LREM ait voté contre l’allongement de ce congé de deuil parental. La proposition d’UDI-Agir à l’Assemblée nationale proposait de le faire passer de cinq à douze jours. Le refus des députés LREM avait suscité une vague d’indignation sans précédent. Le président Emmanuel Macron leur avait demandé de « faire preuve d’humanité » et la ministre du Travail Muriel Pénicaud avait fait un mea culpa en admettant une « erreur collective ».

Mounir Mahjoubi avait quant à lui affirmé sur LCI que si les députés En Marche avaient voté contre, c’est qu’ils allaient en fait proposer de l’étendre à plusieurs semaines. Cette justification n’avait pas vraiment convaincu à l’époque.

Politique

Congé de deuil parental : Aurore Bergé est-elle de mauvaise foi lorsqu’elle s’étonne d’avoir voté contre ?

Lille

Congé de deuil parental : Comment Guy Bricout, le député du Nord, fut à l’initiative de cette proposition de loi

1 partage