Confinement : Les artistes qui ont joué en live sur Internet seront rémunérés par la Sacem

Céline Dion lors du concert « One World Together At Home » — ALLILI MOURAD/SIPA

Ils ont accompagné notre confinement sur Facebook, Instagram ou YouTube grâce à leurs nouvelles compositions et leurs concerts improvisés par écrans interposés. David Guetta depuis Miami, Sting en direct de chez lui, et même des dizaines de personnalités réunies dans le méga show de Lady Gaga, les artistes ont pris leur caméra pendant près de deux mois pour passer le temps aux confinés, et pour que chacun retrouve la communion dont seuls les concerts ont le secret.

Pour pallier le manque à gagner causé par la fermeture des salles de spectacle, la Société des auteurs, compositeurs et editeurs de musique (plus connue sous le nom de Sacem) va mettre en place un système de « rémunération exceptionnelle de droits d’auteurs spécialement adaptée à la diffusion des livestreams », apprend-on par  France inter. Habituellement, la reconnaissance des différentes chansons des artistes se fait automatiquement grâce à des accords passés avec Google et Facebook. Petit bémol : cette méthode ne s’applique pas à la musique en direct. A partir du 1er juin, les adhérents à la Sacem devront donc déclarer eux-mêmes les lives qu’ils ont entrepris depuis le 15 mars.

Une vue = 0,001 euro

Deux critères sont à prendre en compte dans le calcul de la rémunération des artistes : la durée du live et son nombre de vues. « On prend d’un côté des tarifs qui correspondent à ceux d’un concert gratuit dans une petite salle, et on vient y ajouter une notion d’exploitation Web, où l’on utilise le nombre de vues », explique Cécile Rap-Veber, directrice des licences, de l’international et des opérations de la Sacem, à nos confrères.

De base, le montant minimum attribué est de 10 euros pour un morceau, 46,35 euros pour une durée de moins de 20 minutes et 76 euros pour tout live de plus de 20 minutes. A cela s’ajoute un montant lié au nombre de vues, où chaque clic vaut 0,001 euro. « Par exemple, si vous avez interprété un livestream d’une durée de 15 minutes vu 10.000 fois, vous toucherez 46,35€ de montant minimum et 10€ (10.000 x 0,001) de rémunération complémentaire, soit 56,35€ au total » précise le communiqué de la Sacem. Ce versement aura lieu en janvier 2021.

Culture

Mick Jagger et Paul McCartney rejouent (pour rire) la guerre entre Beatles et Rolling Stones

Télévision

Dans les coulisses insolites de « Renversant ! Le concert des confinés », le show par écrans interposés

28 partages