Condamné pour un double assassinat à Nice, l’évadé de la prison de Mauzac incarcéré dans les Landes

Philippe Dubois, le détenu condamné à vingt-huit ans de réclusion pour un double assassinat à Nice qui s’était évadé lundi de la ferme école, non sécurisée, de la prison de Mauzac-et-Grand-Castang (Dordogne), doit être de nouveau incarcéré ce jeudi à Mont-de-Marsan, dans le département des Landes, a annoncé le parquet de Bergerac.

Arrêté mercredi matin à Nice, cet homme de 54 ans a été présenté devant un juge d’instruction « en vue d’une mise en examen pour des faits d’évasion en récidive et de participation à une association de malfaiteurs », a précisé la procureure de la République de Bergerac Sylvie Martins-Guedes. L’ex-fugitif encourt « une peine de dix ans d’emprisonnement en raison de l’état de récidive légale ». Il sera, « quoi qu’il arrive », transféré et « incarcéré au centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan pour poursuivre l’exécution de ses condamnations », a annoncé le parquet.

« Violences envers le personnel et ses codétenus »

Le détenu purgeait plusieurs peines dont une prononcée en appel en 2008 à vingt-huit ans de prison. Il avait été condamné avec deux complices pour l’assassinat, en 2002 à Nice, de Francine Véran-Raspini et son fils Marc, propriétaires d’un important patrimoine.

Selon une source syndicale pénitentiaire, Philippe Dubois, qui était libérable en mai 2026, « avait fait parler de lui pour des faits de violences envers le personnel et ses codétenus » dans de précédents établissements. Mais il n’avait « plus commis d’incidents depuis quatre ou cinq ans » et était dans une « démarche positive de réinsertion ».