Claude Guéant hospitalisé d’urgence, son procès pour « escroquerie » renvoyé au 11 octobre

Le procès de l’ex-ministre de l’Intérieur Claude Guéant, qui devait être jugé à partir de mardi à Nanterre (Hauts-de-Seine) pour « escroquerie » de frais de campagne, a été renvoyé aux 11 et 12 octobre 2022, pour raisons médicales.

L’homme incontournable de la présidence Nicolas Sarkozy, aujourd’hui âgé de 77 ans, devait aussi comparaître pour « financement illicite » de sa campagne législative de 2012, après la diffusion d’un tract en sa faveur par le maire UMP (devenu LR depuis) de Boulogne-Billancourt.

Hospitalisé depuis lundi

Claude Guéant, qui souffrait déjà « de problèmes cardiaques », a contracté durant son incarcération de deux mois à la prison de la Santé à Paris « plusieurs pathologies supplémentaires sévères », a indiqué Me Philippe Bouchez El Ghozi. Claude Guéant avait été incarcéré du 13 décembre au 9 février, une première pour un ex-locataire de Beauvau, et bénéficie depuis d’une liberté conditionnelle.