Champs-Elysées : Les illuminations de Noël se restreignent pour économiser de l’énergie

« Passe avant minuit, je vais te faire vivre un dream ! » Ce vers de Gim’s ne s’est jamais aussi bien appliqué aux Champs-Elysées que cette année. En effet, dans un communiqué, le Comité des Champs-Elysées (CCE), qui regroupe les acteurs économiques et culturels du secteur, annonce que les prochaines illuminations de Noël seront raccourcies.

« Leur scintillement cessera à 23h45, soit 2h15 plus tôt que les années précédentes, indique le communiqué. En brillant du dimanche 20 novembre au lundi 2 janvier inclus, au lieu du dimanche 20 novembre au lundi 9 janvier, elles dureront six semaines contre sept auparavant. » En revanche pour les soirées des 24 et 31 décembre, elles brilleront toute la nuit. Selon le CCE, cette décision vise « à éviter les délestages et les pénuries d’électricité cet hiver » et s’inscrit dans le cadre « de propositions concrètes qui conjuguent sobriété et efficacité, solidarité et rapidité ».

Les vitrines sans lumières après 22 heures

Ce choix de réduire la voilure des illuminations permettra de baisser de 44 % la consommation d’énergie. Ainsi « les illuminations 2022 ne mobiliseront que 13.176 kwH, soit la consommation annuelle d’un foyer de 3/4 occupants, contre 23.400 KwH en 2021 », précise le communiqué.

Cette sobriété lumineuse, les membres du Comité ont également décidé de l’appliquer à eux-mêmes puisqu’à partir du 15 octobre les enseignes de l’avenue éteindront leur éclairage de 22 heures à 7 heures le lendemain. Les restaurants et cinémas pourront y déroger, du fait de leur activité mais le « Comité les incite cependant à éteindre leur éclairage aussitôt qu’ils seront fermés ».

« Il était de notre devoir de nous montrer, collectivement, solidairement, exemplaires, commente Marc-Antoine Jamet, président du CCE. Le temps était venu, par notre action, par notre modèle, de participer concrètement et d’inciter à la sobriété énergétique. » Mais le président l’assure, malgré le raccourcissement des illuminations de Noël, « Les Champs de la sobriété restent les Champs-Elysées ».