Championship : L’Argentine remporte un succès historique et fait replonger la Nouvelle-Zélande

Un exploit historique : l’Argentine s’est imposée pour la première fois de son histoire en Nouvelle-Zélande (25-18) samedi à Christchurch, pour la 3e journée du Rugby Championship, replongeant les All Blacks dans la tourmente avec cette 6e défaite en huit matchs. Les Pumas, qui ont exploité l’indiscipline de Néo-Zélandais en plein doute, ont notamment gagné grâce aux 20 points de leur buteur, Emiliano Boffelli, auteur de six pénalités et une transformation.

Pour les Blacks, la crise ouverte par les mauvais résultats du sélectionneur Ian Foster, maintenu à son poste malgré les critiques, s’était à peine apaisée avec le dernier succès en Afrique du Sud. Elle devrait repartir de plus belle. Après un revers en Irlande en novembre (29-20), les Néo-Zélandais ont en effet été battus par la France (40-25), l’Irlande (23-12 et 32-22), et l’Afrique du Sud (26-10).

« Nous pouvons le faire »

Le futur de Foster à la tête des Blacks pourrait de nouveau faire débat, à peine dix jours après avoir été officiellement maintenu à son poste par le patron de la fédération néo-zélandaise, Mark Robinson. Les espoirs entrevus lors de la victoire contre l’Afrique du Sud (35-23) il y a deux semaines ont volé en éclats face aux Pumas.

C’est seulement la deuxième victoire de l’Argentine contre les Blacks en 34 rencontres. Leur premier succès remontait à 2020 (25-15), à Sydney, en Australie. « Nous commençons vraiment à croire que nous pouvons le faire et que ce n’est pas juste un instant de magie comme la première fois », a réagi le capitaine argentin Julian Montoya. Avec cette victoire, les Argentins conservent la tête du Rugby Championship, le tournoi rassemblant les quatre meilleures nations de l’hémisphère sud.