C’est l’heure du BIM : Zelensky optimiste, les candidats à l’Elysée devant les agriculteurs et victoire des Bleus

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Volodymyr Zelensky a soufflé le chaud et le froid mardi dans un message vidéo au sujet des pourparlers en Turquie entre Kiev et Moscou. « Nous pouvons dire que les signaux que nous entendons dans les négociations sont positifs, mais ils ne font pas oublier les explosions ou les obus russes », a déclaré le président ukrainien. « Nous ne voyons pas de raisons de croire les paroles prononcées par les différents représentants d’un État (la Russie) qui continue à se battre avec l’intention de nous détruire », a-t-il également tempéré. Le président américain ne souhaite pas lui non plus s’enthousiasmer trop vite, alors que les Russes semblent vouloir aller vers une désescalade. Joe Biden attend pour le moment de voir « s’ils tiennent parole ».

C’est un nouveau grand oral pour les candidats à la présidentielle. Un mois après le Salon de l’agriculture, plusieurs candidats remettent ce mercredi le pied à l’étrier en se rendant à Besançon pour le congrès de la FNSEA. A 11 jours du premier tour, ils seront six à s’exprimer devant 1.500 agriculteurs. Cinq d’entre eux sont attendus à Besançon :  Valérie Pécresse, Marine Le Pen, Eric Zemmour, Fabien Roussel et Jean Lassalle. Pris par l’agenda présidentiel, avec un Conseil de défense le matin suivi d’un Conseil des ministres, Emmanuel Macron s’adressera pour sa part aux agriculteurs par vidéo. Circuits courts, accords de libre-échange, pesticides, flambée des cours des matières premières agricoles ou encore sécurité alimentaire devraient être au menu des présentations.

Les spectateurs du match entre la France et l’Afrique du Sud auront eu le droit mardi soir à un festival offensif à Villeneuve d’Ascq. Le bilan du mois est même complètement propre pour les Bleus avec deux victoires pour deux matchs. L’équipe de France a en effet parfaitement négocié ses deux rencontres internationales de mars pour faire le plein de confiance et tester des nouveaux joueurs. Mais s’il y avait eu une vraie opposition vendredi à Marseille contre la Côte d’Ivoire (2-1), le match face à l’Afrique du Sud (5-0) aura été une vraie promenade de santé tant l’opposition proposée était faible.