C’est l’heure du BIM : Londres dit adieu à Elizabeth II, la France prépare l’hiver et l’OM perd encore en Ligue des champions

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Pour son ultime voyage, la reine est de retour dans sa capitale. Des centaines de milliers de personnes sont attendues à partir de ce mercredi à Londres, pour saluer une dernière fois Elizabeth II, leur monarque de retour dans la ville, près d’une semaine après son décès en Ecosse. Pendant près de cinq jours, de mercredi 17 heures (18 heures à Paris) jusqu’à lundi 06h30, jour des funérailles nationales, les Britanniques pourront venir lui rendre un dernier hommage. Le public est massivement attendu à Westminster Hall, ouvert pour l’occasion 24 h/24. Mais il faudra s’armer de patience, avec de longues files d’attente qui pourraient s’étirer sur des kilomètres.

Va-t-il être facile de se chauffer cet hiver ? Un aperçu de la réponse va être donné ce mercredi par la Première ministre. Elisabeth Borne va en effet dévoiler les scénarios possibles pour affronter les pics de consommation d’énergie des mois à venir, mais aussi les factures qui flambent, au moment où la France est confrontée à sa pire crise énergétique depuis les années 1970. Dans la foulée des prévisions présentées le même jour par les gestionnaires des réseaux de transport d’électricité et de gaz (RTE et GRTgaz), la locataire de Matignon tiendra une conférence de presse à 15h30, entourée des ministres de l’Economie Bruno Le Maire et de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher.

Cette phase de groupe est bien compliquée pour l’Olympique de Marseille. Déjà battu par Tottenham en ouverture de la Ligue des champions, l’OM est encore tombé mardi face à Francfort (1-0), à domicile cette fois. Surtout, ses chances de qualification sont déjà compromises après ce revers qui confirme ses difficultés au très haut niveau. Et autant la défaite (2-0) la semaine dernière était porteuse de quelques espoirs, autant celle d’hier soir a jeté une lumière cruelle sur les insuffisances du club, contre une équipe de Francfort pourtant sans génie. Il est cependant encore possible mathématiquement d’y croire. Marseille va désormais affronter le Sporting Lisbonne, et ce sont probablement ses dernières chances de renverser la situation.