C’est l’heure du BIM : Les annonces de Jean Castex, sanctions pour le PFC et l’OL et Elon Musk accusé de menacer la Chine dans l’espace

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Retour des jauges, télétravail, dose de rappel… Ce qu’il faut retenir des nouvelles mesures sanitaires

Pas de report de la rentrée scolaire, pas de couvre-feu ni même de jauges dans les bars ou les restaurants. A partir de lundi 3 janvier, toutefois, les rassemblements de plus de 2.000 personnes en intérieur et de 5.000 personnes en extérieur sont interdits – exceptés les meetings politiques en cette période de campagne électorale –, tout comme les concerts debout, et ce, pour trois semaines au minimum.

Boire debout dans les bars et les restaurants sera également prohibé à partir de lundi et pour trois semaines, tout comme la consommation de nourriture dans les cinémas, théâtres et trajets longue distance. Le télétravail, quand il est possible, sera rendu obligatoire à raison de trois jours minimum par semaine à partir de la rentrée.

La plus grosse annonce est la réduction du délai avant la dose de rappel, qui passe à trois mois dès mardi matin. Faudra-t-il passer par une quatrième dose ? « C’est une possibilité, je n’ai pas la réponse aujourd’hui », a reconnu Olivier Véran.

Sanctions pour le PFC et l’OL après les incidents en tribune

Le Paris FC et l’OL éliminés de la Coupe de France. La commission de discipline FFFa donné match perdu aux deux équipes après les incidents survenus en tribunes le 17 décembre au Stade Charlety et qui avaient conduit à l’arrêt définitif du 32e de finale à la mi-temps. Des supporters lyonnais avaient été impliqués dans des violences avec d’autres fans, dont des ultras du PSG.
L’OL est exclu avec sursis de la compétition à partir de 2022-23 et sera privé de ses supporters en déplacement jusqu’à la fin de la saison.

Elon Musk accusé de perturber la Chine dans l’espace

Le milliardaire Elon Musk était pris à partie mardi sur les réseaux sociaux chinois après que deux de ses satellites eurent manqué de peu, selon Pékin, d’entrer en collision avec la station spatiale du géant asiatique. L’homme le plus riche du monde, qui vient d’être élu personnalité de l’année par le magazine américain Time, est très connu en Chine pour ses voitures électriques Tesla. Mais sa société d’exploration spatiale SpaceX lui vaut désormais la rancoeur des internautes.

Selon un document adressé début décembre par Pékin au Bureau des affaires spatiales de l’ONU à Vienne, la station spatiale chinoise Tiangong a dû à deux reprises, en juillet et octobre, procéder à des manoeuvres d’évitement afin d’éviter « une rencontre » avec des engins de SpaceX. L’agence spatiale chinoise a dû réagir « afin d’assurer la sécurité et la survie des astronautes en orbite », a ajouté Pékin.
​SpaceX n’avait pas réagi mardi à cette information, qui a déplu aux internautes chinois. Le marché chinois est crucial pour le multimilliardaire canado-américain d’origine sud-africaine. Tesla vend en Chine environ un quart de sa production et dispose d’une usine à Shanghai.