C’est l’heure du BIM : L’assassinat du père Hamel aux assises, Olaf Scholz à Kiev et Valieva reste aux JO

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Le 22 juillet 2016, peu après 10h30, Abdel-Malik Petitjean et Adel Kermiche ont été abattus par la police sur l’esplanade de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray​. Une heure auparavant, ils faisaient irruption en pleine messe et poignardaient le père Jacques Hamel, 85 ans. Plus de cinq ans après cet assassinat, quatre hommes sont jugés à partir de ce lundi et pendant près d’un mois par la cour d’assises spécialement composée. L’un d’eux comparaît néanmoins en son absence.

Les ambassades se vident, les déclarations alarmistes se succèdent mais les efforts diplomatiques continuent pour éviter la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Le chancelier allemand Olaf Scholz est ainsi attendu ce lundi à Kiev en vue de désamorcer la menace d’invasion russe, susceptible de déclencher la pire crise en Europe depuis la Guerre froide. Le dirigeant allemand se rendra ensuite à Moscou mardi, sur les pas du président français Emmanuel Macron la semaine dernière, au moment où les Etats-Unis ne cessent de rappeler que la Russie pourrait envahir l’Ukraine « à tout moment ».

L’épée de Damoclès n’est finalement pas tombée sur la tête de Kamila Valieva. La jeune patineuse russe a été autorisée lundi à poursuivre ses Jeux olympiques de Pékin, avec l’épreuve individuelle mardi (programme court) et jeudi (programme libre) dont elle est grandissime favorite. Le Tribunal arbitral du sport (TAS), sans se prononcer sur le fond de l’affaire, a confirmé la levée de la suspension provisoire de l’adolescente, décidée mercredi dernier par l’agence antidopage russe (Rusada). La jeune prodige peut donc continuer à défendre ses chances d’or olympique en individuel, dès sa première saison chez les seniors, même si rien n’empêche qu’elle soit sanctionnée d’ici plusieurs mois et qu’elle voit ses résultats annulés y compris pour les JO.